Yorongar écrit à Jean-Pierre Berçot le 23 juin…

République du Tchad Unité-Travail-Progrès
Assemblée Nationale

Le Député Ngarlejy Yorongar
BP 4197 Ndjamena
Tchad

Ndjamena, le 23 juin 2006
A Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France au Tchad
A Ndjamena

Excellence Monsieur,

Conformément à l’article 116 de la constitution de la République du Tchad et à la procuration qui nous a été délivrée par l’association des ayant-droits et veuves des anciens combattants et victimes de guerre des armées françaises (annexe 1), il nous a été rapporté à plusieurs reprises que le payeur des pensions françaises aux anciens Combattants, veuves et ayant-droits n’observe pas les règles de gestion des finances publiques édictées en France.


En effet, ce payeur des pensions françaises:


1)- refuse de délivrer des reçus contre le paiement des pensions aux anciens combattants de souche africaine notamment tchadienne, veuves ou ayant-droits comme le témoigne la copie de ce reçu manuscrit sans numéro, sans signature et sans cachet délivré à la veuve Mbetté Berthe (annexe 2) au titre d’arriérages de son feu mari Gabriel Moïtalengar alias Moïtanelngar Gabriel PMR n°65300015 ( annexe 3);


2)- ne respecte pas la personne de ces anciens Combattants qui ont donné le meilleur de leur vie pour libérer la France. Il les méprise, les déteste. Son comportement à leur égard le prouve;


3)- calcule de manière erronée les taux des pensions. Il paie sans aucun reçu exigé dans des cas de finances publiques;


4)- confisque systématiquement les originaux des pièces dès qu’il est informé que le Combattant est décédé et ce, dans le dessein de priver la veuve ou les ayant-droits de toute réclamation;


5)- refuse de payer, à temps opportun, les frais de cercueil aux ayant-droits de l’ancien Combattant décédé;


6)- Il refuse catégoriquement de donner des renseignements aux anciens Combattants, veuves et ayant-droits qui s’hasardent à en faire la demande etc.


7)- De même, une fois les pièces originales entrées à la paierie, il refuse de les restituer aux intéressés en les privant ainsi de toute réclamation de leurs droits et de toute possibilité aux veuves ou héritiers de prétendre à leurs droits;


De ce qui précède, nous souhaitons savoir ce que représentent les deux cent soixante un mille (261.000) F CFA qualifiés d’arriérages payés à la veuve Berthe Mbetté Moïtalengar en échange d’un bout de papier mentionné à l’annexe 3 qui n’a aucune valeur juridique en matière des finances publiques? Quelles sont les prestations auxquelles la veuve et les orphelins ont-ils droit ?


Dans l’attente d’une suite favorable, veuillez agréer, Excellence Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de notre considération distinguée.


Ampliations :


  • Président de la République Française ;
  • Président de l’Assemblée Nationale française;
  • Différents Groupes Parlementaires à l’Assemble Nationale française;
  • Différentes Commissions à l’Assemblée Nationale française;
  • Président du Sénat français;
  • Différents Groupes Parlementaires au Sénat français;
  • Différentes Commissions au Sénat français;
  • Premier Ministre français;
  • Premier Ministre tchadien ;
  • Président de l’Assemblée Nationale ;
  • Chef de l’Etat tchadien ;
  • Ministre français des finances;
  • Ministre français de la Défense Nationale ;
  • Ministre français des Affaires Etrangères;
  • Payeur général de France au Tchad;
  • Trésorier général payeur de France ;
  • Ministre tchadien de la Défense Nationale ;
  • Ministre tchadien des Affaires Etrangères;
  • OCACVG.

Le Député Ngarlejy YORONGAR,
Auteur du livre: Tchad, le procès d’Idriss Deby, témoignage à charge, Editions L’Harmattan, 2003.
Coordinateur Exécutif Fédéral de FAR/PARTI FEDERATION; BP 4197 N’Djaména (TCHAD);
Tél. (+235) 629 49 71; Adresses mails: yorongarn@yahoo.fr; yorongar@voila.fr; Website: www.yorongar.com.


Commentaires sur facebook