Journée Mondiale de l’Eau : Offrir de l’eau potable à la population

A l’instar des autres pays de la communauté internationale, le Tchad, par le biais du ministère de l’Hydraulique Urbaine et Rurale et de ses partenaires au développement, a célébré le jeudi, 22 mars 2012, par des manifestations diverses, la journée mondiale de l’Eau. La cérémonie officielle de cette journée a été organisée dans les locaux de la Bibliothèque nationale et présidée par le ministre de l’Agriculture et de l’Irrigation, Dr Djimet Adoum assurant l’intérim de son collègue de l’Hydraulique urbaine et rurale.

C’était en présence du Secrétaire Exécutif de l’Agence Intergouvernementale Panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA), Idrissa Doucouré, des responsables des ministères en charge de l’eau, de l’Agriculture et de l’Irrigation de l’Environnement et des Ressources Halieutiques et des représentants des institutions nationales et internationales travaillant dans le secteur de l’Eau.

Placé sous le thème : « l’Eau et Sécurité alimentaire», l’objectif de cette journée mondiale de l’eau, édition 2012 cadre bien avec le quinquennat du développement rural du Président de la République du Tchad. Les manifestations commémoratives de cette journée sont axées entre autres sur la sensibilisation des usagers par des publications, des diffusions, des commentaires, des exposés, des conférences-débats et des expositions. Toutes ces activités sont liées à la consommation, à la gestion rationnelle et à la préservation de l’eau. La finalité de ces différentes manifestations répond aux exigences des besoins en eau, matière considérée comme denrée essentielle à la vie.

 Au Tchad, l’eau potable est un luxe pour plus de soixante pour cent des populations qui n’y ont pas accès. Cette situation alarmante a interpellé le gouvernement qui, depuis quelques années déjà, a fait de l’accès à l’eau potable, une priorité. D’importantes sommes qui se chiffrent à des milliards de francs CFA ont été investies pour la construction des châteaux d’eau, des puits pastoraux, des forages et pour l’aménagement des espaces irrigués. L’objectif fixé par le Gouvernement est d’atteindre un taux d’accès à l’eau potable à plus de soixante pour cent d’ici 2015.

Pour relever ce défi, le Gouvernement tchadien reçoit chaque jour, l’appui des partenaires en développement, des organisations régionales et internationales. Grâce aux succès enregistrés à l’issue du forum mondial de l’eau qui s’est déroulé du 12 au 17 mars derniers à Marseille en France, les perspectives pour l’accès à l’eau potable au Tchad, sans risque de se tromper, s’annoncent meilleures.

En ouvrant les manifestations marquant la Journée Mondiale de l’Eau, le ministre de l’Agriculture et de l’Irrigation a indiqué que l’objectif de cette journée est, conformément à la résolution de la conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement durable, d’attirer l’attention de la communauté internationale de préserver l’eau potable en faveur des habitants de la planète. « L’eau est plus que nécessaire à tous les aspects de la vie, c’est pourquoi, notre pays, sous la clairvoyance de Son Excellence Idriss Deby Itno, a mis en priorité la satisfaction en eau potable de la population, du bétail et de l’agriculture», a relevé Dr Djimet Adoum avant de lancer un appel à tous les partenaires au développement d’appuyer le Gouvernement dans ses efforts de faciliter l’accès à l’eau potable à toute la population tchadienne quelle qu’en soit la zone de résidence.


Commentaires sur facebook