la coopération Tchad-Banque Mondiale redynamisée – ATP

Le ministre du Plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale M. Bédoumra Kordjé et le représentant Résident de la Banque au Tchad, Jean Claude Brou ont signé ce vendredi 13 avril 2012 un accord de financement du programme régional de Réseau de télécommunications haut débit en Afrique Centrale. La cérémonie de signature a eu lieu dans la grande salle dudit ministère en présence du ministre des Postes, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication.
Cet accord de financement du Programme Régional de Réseau de Télécommunication Haut débit en Afrique Centrale intervient moins d’un mois après l’inauguration de la fibre optique par le Président de la République Idriss Deby Itno. Cette deuxième phase de par sa dimension régionale va permettre au Tchad de sortir de sa situation géographique défavorable.
Le représentant Résident de la Banque Mondiale au Tchad Jean Claude Brou a relevé que ce projet à caractère régional concerne essentiellement le Tchad et la République centrafricaine dont l’objectif principal est d’améliorer l’accès et l’utilisation des services du réseau de fibre optique ainsi que la réduction de leurs coûts. « La réalisation d’un tel projet aura des retombées en termes de disponibilité, d’accès et de qualité de communication et de croissance économique. Il contribuera également à l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le Développement, surtout en ce qui concerne le point No 8 qui met l’accent sur les besoins spécifiques des pays enclavés ». Pour le ministre du Plan, de l’Economie et de la Coopération Internationale Bedoumra Kordje, ce projet de Réseau de télécommunications Haut Débit est le fruit de la déclaration des Chefs d’Etat de la CEMAC lors du sommet de N’Djamena, tenu le 25 avril 2007. Les pays membres de la CEMAC se sont engagés à travers cette déclaration à assurer progressivement le désenclavement de la sous-région dans le domaine de la technologie de l’information et de la communication (TIC) par le financement des projets sous-régionaux. Pour lui, le Tchad, à l’instar des autres pays de la sous région, doit nécessairement s’arrimer à la nouvelle donne.
Le Ministre rassure que ce projet qui est une étape fondamentale sera exécuté conformément aux procédures de la Banque Mondiale et ce, dans le respect des règles de l’art. « Des efforts seront également faits pour que les conditions préalables du projet soient remplies à bonne date », a-t-il ajouté. D’un coût global de 15 milliards de francs CFA, ce projet qui vise à construire un réseau long de 1202 km entre N’Djamena- Adré en direction du Soudan et 334 km entre Doba, Bemal en direction de la République Centrafricaine est cofinancé par le gouvernement du Tchad à hauteur de 8 millions de dollars U.S soit 4 milliards de francs CFA.
Payang Paul


Commentaires sur facebook