Communiqué de presse 2012/012/AFR : Le Tchad perd 79 milliards XAF chaque année à cause d’un mauvais assainissement

N’DJAMENA, 17 avril 2012 – Un rapport publié par le Programme eau et assainissement (PEA) de la Banque mondiale annonce que l’économie tchadienne affiche une perte de 79 milliards de francs CFA chaque année (USD 156 millions, soit 2,1 % du PIB) en raison des mauvaises conditions de l’assainissement.

L’étude sur documents Economic Impacts of Poor Sanitation in Africa – Chad (Impacts économiques d’un mauvais assainissement en Afrique – Tchad) a constaté que la majorité (81,4 %) de ces coûts provient de la mort prématurée de 19 000 Tchadiens due à des maladies diarrhéiques, dont 15 900 enfants de moins de 5 ans, avec près de 90 % de ces décès directement imputables aux conditions médiocres relatives à l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

Les coûts de santé représentent environ 2,8 % du total des coûts économiques, tandis que les temps d’accès et les pertes de productivité représentent près de 15,3 %.

« Nous étions déjà conscients depuis un certain temps de l’impact de la médiocrité de l’assainissement sur la santé, mais il s’agit là d’une des premières études permettant de quantifier les coûts annuels en résultant. » a déclaré Yolande Coombes, Spécialiste principale eau et assainissement du PEA. « Le Tchad ne pourra atteindre une croissance durable sans résoudre le problème de ces coûts. »

L’étude a également démontré que 2,7 millions de Tchadiens utilisent des latrines insalubres ou partagées tandis que 6,7 millions n’ont accès à aucune latrine et défèquent à ciel ouvert et le quintile le plus pauvre a 13 fois plus de chances de pratiquer la défection en plein air que les plus riches. (See attached file:   Tchad (FR).pdf)

Contacts :

Pour plus d’informations, veuillez consulter : http://www.wsp.org/wsp/content/africa-economic-impacts-sanitation

Visitez-nous sur Facebook : http://www.facebook.com/worldbank

 Restez informés par Twitter : http://www.twitter.com/WSPWorldBank

 Consultez notre page YouTube : http://www.youtube.com/watersanitation

___________________________

Edmond B. Dingamhoudou

Communications Officer

Africa Region Strategic Communications – AFRSC

Chad & CAR Country Offices

BP 146 N’Djamena / Chad

Tel : (235) 2252 33 60 Cel: (235) 6612 7334

Fax: (235) 52 44 84

DAMA: 5361+3031

http://www.banquemondiale.org/tchad

http://www.banquemondiale.org/centrafrique


Commentaires sur facebook

3 Commentaires

  1. Makore

    Je suis vraiment triste de lire ce rapport presenté par le programme eau et assainissement de la banque mondiale. Le gouvernement envisage la construction d’un aeropport internationale à plus de 600 milliars de CFA et un chemin de fer à plus 2000 milliars. Par contre, la population se trouve dans des conditions insalubles, médiocres avec 90% de décés imputable directement à l’hygiéne. Il est question de se poser la question de savoir :  » y-a-t-il un commandant dans ce bateau ? « .

  2. Mousa Djidda

    Je suis vraiment navré de lire ce rapport aussi alarmant que la tombée d’une planète sur la terre.Ceci etant, tous ceux qui pensent que les dirigeants tchadiens ont en tete la politique de population attendront encore longtemps.Qui vous a dit que le Tchad est pauvre?Il suffit de regarder les gros cylindrés qui circulent à N’Djamena et les detenteurs pour savoir le developpement du Tchad n’est pas pour demain.Les autres doivent attendre leurs plats…..

  3. la vérité si je mens.

    Lisez la « théorie du complot » et vous trouverez sans doute une réponse! le peuple est maintenu exprès dans l’ignorance. Il se meurt sous l’oeil complice des dirigeants. On lui vend des éléphants blancs et malheureusement il y croit.