Lettre ouverte au premier ministre, chef du gouvernement

COMMISION DES AGENTS DU MINISTERE                                            

DE l’ASSAINISSEMENT PUBLIC REVOQUÉS

PAR LE MINISTRE DE LA JUSTICE, DE L’ASSAINISSEMENT PUBLIC,

ET DE LA BONNE GOUVERNANCE. Mr. ABOULAYE FODOUL SABRE (Future président du  Tchad)

 

A Son Excellence Monsieur  le Premier Ministre Chef  du Gouvernement

 

Excellence,

Nous avons l’honneur de venir par la présente introduire auprès de votre bienveillante autorité une requête en vue de  la  régularisation de notre situation administrative.

En effet, en date du 14 mars 2012, nous avions été suspendus (83 chef de services) par la note de service n°058/MJAPPB/SG/2012.Cette décision nous suspendaient de toutes nos fonctions administratives et  mettaient à la disposition du Ministère de la fonction publique sans motif sérieux de révocation.

Le 05 juin 2012, par une décisionn°026/MJAPPBG/SG/DRH/2012 du Secrétaire Général du Ministère de la Justice et de l’Assainissement public, 53 agents parmi les 83 au départ, ont été révoqués du dit ministère ;et le  lendemain une lettre de suspension de salaire(indemnité) a été adresser au directeur de solde, lettre n° 115/MJAPPBG/SG/DRH/2012 .Considérant les raisons évoqués pour notre révocation, nous estimons qu’elle est injuste, infondée et sans raison valable. Aussi, nous rejetons catégoriquement cette décision qui ne répond à aucune procédure légale.

Monsieur le Premier  Ministre,

La majorité des agents révoqués a servi depuis plus de 6 ans au sein de ce département. Leur expérience professionnelle aurait pu être utilisée. Or, c’est le contraire qui a été fait.

Par ailleurs, dans l’exercice de nos fonctions, nous avions été amenés à arrêter, emprisonner nos propres parents, amis et d’autres personnes  de connaissance et ceci de manière équitable et impartial, guidés par le désir de bien faire notre travail.

Actuellement, nous recevons fréquemment des menaces de toutes sortes. Qui pourra assurer la protection de nos personnes ? Pourtant, nous avions agi en tant que Chef de service du Ministère de l’Assainissement public.

Monsieur le Premier Ministre

Notre décision de révocation a été signée par le Secrétaire Général de l’Assainissement Public, qui n’est nullement habilité pour un tel acte et ceci  sans que nous soyons avisés au départ.

Nous sommes conscients que vous êtes soucieux de l’emploi des jeunes et leur autonomisation par l’entreprenariat. Cette ambition est louable et participe à la mise en œuvre du programme politique de son Excellence Monsieur le Président de la République.  Ainsi, nous souhaiterions qu’une solution  rapide, juste et légale  soit prise dans les  brefs délais auquel cas nous envisageons  mener des actions d’envergure.

Dans l’attente d’une suite favorable,  veuillez agréer, Excellence Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre haute considération.

 

N’Djaména, le 10 Juin   2012

 Pour La  Commission

Le Délégué Saleh Sougoudi Kellemi

Contact : salehsougoudikellemi@yahoo.fr  TEL : 66 65 31 36


Commentaires sur facebook

13 Commentaires

  1. nekob

    J aurai souhaité que vous diffusiez également les noms des concernés.

  2. AAdil Moustapha

    Nous, les autres Tchadiens, sommes etonnés qu’on vous a renvoyé tous libres sans passer par la Justice pour répondre à vos vols organisés des biens du peuple pendant longtemps. Toute fois, nous esperons que Abdoulaye Sabre Fadoul passera par chez vous très prochainement.

    • Saleh Sougoudi Kellemi

      Monsieur AAdil vous semblez ignorez que les grands voleurs sont toujours libres dans ce pays.S ‘il était prouvé que nous étions coupables, le Ministre Sabre Fadoul nous aurait visité depuis. Heureusement ce n’est pas le cas et le propos du Ministre et son secretaire general sont injustifiés. a bon entendeur salut

  3. Mahamat HAssan

    Par rapport a cette revocation injustifuee je doit dire qu’on n’a pas reflechi avant d’agir. L’Etat dans le cadre de sa mission sociale doit chercher à offrir plus d’emplois aux jeunes et chercher toujours des moyens pour en creer davantage mais de renvoyer sans motif valable. Le ministre peut mettre ces 83 agents à la disposition de la nouvelle école creee pour les agents de la justice puisque le motif etait le manque de profil requis. Nous ne pouvons que regreter ce fait et demandons à toutes les bonnes volontés d’intervenir pour ces compatriotes surtout qu’ils n’ ont rien fait de mal à notre pays pour subir ce sort. Bon courage à vous chers concitoyens

  4. abdelnassir izadine

    ah! la mission de controle cobra c’est formidable, elle nous a permis de se debarasser de certains delinquants financiers. il faut plutot prier le bon Dieu qui vs a epargné de la prison si vs continuez à chercher vos vs risquez fort de tenir 2 dossiers en mains (dossiers de prison et de vos droits) face à cette situation le choix est claire( renoncer les dts).

  5. DJIMI

    ils sont recrutés sur quelle base et comment?

  6. tcholna khaagonbe

    il n’ya rien pour rien. pourquoi vous les 83 et pas les autres. le coup de balai doit passer la ou il se doit. donc accepter les faits

  7. fatime ali inamina

    Mr le secrétaire de la justice tcholna khaagonbe tu parle comme un détracté mental,il faut pas etre avocat de sabre sans savoir la base de cette révocation.je peut ‘expliquer ,ce qui pousse le ministre a agir bêtement ce que:

    1) il était piéger par son secrétaire général djamal dirmi haroune en lui disant que okorimi a recruté ses parents ainsi que al-hassana ausssi il a recruté ses parents,merci Dieu maintenant le tour est a nous. Que ce que on va faire? chasser gourans t les arabes.

    2) 83 zakhawas bien nourri sont positionner dans ces villas de andjare,sabangali et farcha sont prêt a remplacer ces 83 agents dans un bref délai. voila les deux(2)points essentiel pour ce dégagement des agents.meri de m’avoir compris monsieur tcholna khaagonbe

    • tcholna khaagonbe

      mme, j.ai mon cerveau et mes organes de sens en bon état. je ne prends pas parti du ministre mais je raisonne en toute objectivité sans considération ethnique. en matière d’administration publique, on ne doit pas raisonner en terme de gorane, zagawa ou arabes et s’il s’avère que les 83 limogés appartiennent à la même ethnie, comment expliquer qu’ils puissent tous se retrouver chef de service dans un même ministère. il ya lâ quelque chose qui cloche. et cela logiquement pourrait donner raison au ministre si jamais celui ci n’à pas l’intention de remplacer les 83 en se basant sur des criteres geoethniques comme l’aurait fait son prédécesseur.

  8. fatime ali inamina

    Mr tcholna tu te raison encord comme une vache folle.donc ce pas la pein de discuter avec toi.

    • tcholna khaagonbe

      Il est vrai que la vérité blesse et n’est parfois pas bonne à dire. mais en matière de débat, de dialogue ou de discussion il faut savoir accepter l’opinion d’autrui. accepter sportivement avec un esprit de fair play. suis désolé de vous n’avoir pas donné raison. à bientôt