Les Brèves de N’Djamena -Tentative d’assassinat de Deby : pourquoi elle a fait psschit

L’assassinat du président rwandais Juvénal Habyarimana a donné des idées à certains. Les éléments de la Garde rapprochée de Deby avaient effectivement voulu faire subir à leur patron le même sort que celui du Président Rwandais. L’opération  devait se dérouler lors du 2ème  voyage de Deby  en Afrique du Sud et les commanditaires ont confié l’exécution à l’unité de l’aéroport où une relation de forte complicité semble être établie. En effet, à chaque voyage de Deby,  il est prévu dans le dispositif de sécurité, des éléments de surveillance de l’aéroport, à l’amont – Nord Est du côté du quartier Goudji et à l’aval – Sud Ouest, sur la berge camerounaise du Chari. Ainsi il a été dissimulé deux roquettes de Sam7 dans le véhicule de patrouille du quartier Goudji, de même du côté Chari, il fut procédé de la même manière  dans des pirogues de fortune. Les commanditaires n’ont rien négligé quant à la météorologie du moment, et donc la direction des vents. Pour eux, la réussite de l’opération serait totale, car quel que soit le sens de la piste empruntée pour le décollage, l’avion sera abattu!

Le plan a été murement réfléchi et monté, et les différents éléments prêts, mais il ne suffit pas d’être un bon militaire tacticien pour élaborer un plan d’assassinat d’un Présidant et le faire aboutir ! Il aurait fallu intégrer d’autres ingrédients qui tiennent compte du facteur et des pesanteurs socio-ethniques, en d’autres termes, savoir à qui on a affaire. Or une partie des commanditaires appartient à la génération communément appelée « Djiddo de N’djaména » et ignore totalement les relations interfamiliales, inter-ethniques très compliquées et inextricables du milieu Béri. Ainsi, les « Djiddo » dans leur recherche  des complices, se sont confiés à un certain Cl Abdou Idriss Sergounon, élément de un peu marginal de la GDSIE.  Le Cl a fait semblant d’adhérer avec enthousiasme au complot et les jeunes n’hésitèrent pas de lui rapporter tout ce qui se dit lors des réunions clandestines avec leurs chefs ; ainsi le Cl suivait l’évolution du dossier de bout en bout. Ce que les « Djiddo de N’djaména »  ne savaient pas, ce qu’Abdou Idriss Sergounon est le fils du cousin germain direct de Deby !!

Les commanditaires étant dans la maison Deby, quand la date du voyage fut connue, il a été décidé de passer à l’acte. Le fameux Abdou est allé tout droit voir son oncle et lui a demandé d’annuler le voyage car il se passe des choses anormales dans son entourage direct, et lui étala tous les détails du complot ; la suite est connue : ce fut la débandade.

Le jeune colonel Abdou Idriss Sergounon fut nommé, dans la même journée, Général de Brigade et Directeur Général 1er Adjoint de la Direction Générale de Service de Sécurité des Institutions de l’Etat (DGSSIE).

D’après les informations à notre disposition, la conjuration est très profonde et embrasse presque la quasi-totalité des éléments de la DGSSIE, proches parents ou lointains. C’est devenu presque un défi à Deby qui a perdu réellement tout contrôle de sa milice et a peur de commettre des erreurs en frappant à côté par des arrestations. C’est pourquoi, contrairement à ce qui a été annoncé, il n’a pas pu mettre en exécution son projet d’arrestation de Abderrahim Bahar et son frère Ousmane Bahar qui passent leur journée à jouer aux cartes au domicile de Ousmane, bien armés et bien entourés par leurs proches parents. Le lion (Al Doud al Berbi comme dirait la chanson) rugit de moins en moins et n’est plus en position de procéder à des arrestations tout azimut comme il en avait l’habitude.

D’ailleurs ce qui s’est passé ce vendredi 15 juin confirme s’il en est besoin la déchéance de l’autorité de l’Etat comme celle familiale.  Au refus d’Abderrahim Bahr de répondre à la convocation au Palais, Idriss Deby se déplace personnellement à l’ANS pour un entretien à tête- à –tête ; c’est tout simplement inouï il y a quelques années. En effet pour chercher à démentir toutes les rumeurs vraies ou fabriquées qui empoisonnent ces derniers temps le cercle familial et au-delà, la marche de la république, Mr Deby décide de convoquer son neveu Abderrahim Bahar chez lui. Ce dernier, pur produit du sérail et connaissant à merveille les méthodes très peu orthodoxes du palais pour avoir été au four et au moulin dans toutes les affaires d’assassinat, de disparitions, des bastonnades nocturnes, refuse de s’y rendre ; alors Deby  voulant bien le piéger le fait convoquer à l’ANS. Malheureusement pour Deby, Mr Abderrahim n’est pas né à la dernière pluie, lui qui a défilé dans presque tous les services de sécurité du pays savait pertinemment qu’en cas de refus de répondre à la convocation d’un service de sécurité ou de la justice, le service en question a les prérogatives d’envoyer une force coercitive pour le ramener de force, alors il se rend tout bonnement aux bureaux de l’ANS où il trouve son oncle assis dans le bureau du directeur de l’ANS !!! Que se sont-ils dit ? Mystère !

Pour détourner l’attention du public Deby fait de la diversion en attaquant la périphérie. L’opération d’éloignement  des berges du Chari rentre dans ce cadre. Mission confiée à Al-Bachir, ministre de la sécurité, qui s’occupe de sales besognes.  Comme le perroquet national ne réfléchit guère, il évacua de force et sans préavis les pauvres, agrippés aux petits métiers. Peut-on imaginer un seul instant d’arrêter les activités des berges du Chari et du Logone qui font nourrir tant de familles démunies ?  Mais cette question n’est pas la préoccupation des gouvernants du moment.

Aujourd’hui l’Etat est en arrêt ; Mr Deby fait des apparitions calculées après avoir reçu une bonne dose de fortifiants pour une durée ne dépassant pas deux heures. Dans ces conditions il n’ y a que des espèces comme le perroquet national et consorts qui continuent à croire qu’il existe encore une autorité suprême au Tchad ou font semblant pendant que tous ces proches y compris les bouffons prennent de plus en plus des distances avec lui. Cette situation de non-Etat rappelle la situation de 1979 à la veille des malheureux évènements de février. Jusqu’à quand ??

Bérémadji  Felix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

26 Commentaires

  1. haussa

    Tu es trop informé, à mon avis tu es complice de l’un ou l’autre.

    • Adamto Sacramento

      Complice ou pas il nous donne des informations qu<on ne retrouve nul part ailleurs et tout ce qu on peut donner en retour c est de les encourager.

  2. Mht Houno Tidi

    Que quelqun m’explique pourquoi tout attentat contre Deby est ettoufé dans l’oeuf. Ne me dites surtout pas que ce type a la Baraka. C’est quand meme un phenoméne qui me stupefait.

    • Brahim Oumar Youssouf

      s’il vous plait épargner nous de tout ce que nous avons vécu dans ce pays, bien qu’il y »a encores quelques imperfections, estimons nous heureux car on reviens de très loin, laissons ce homme tranquille, n’allons pas à l’encontre de ce que Dieu a décidé qu’il soit notre Président, il decidera lui même de la suite. De grâces mes frères

  3. Hissein Terda

    Allah yizid al-fitiné!!!

  4. mahamat ali choukou

    Si vous avez constate que tous les coups todus que vous envoyez a Mr DEBY ne reussissent jamais cest que MR deby est sur la bonne voie et DIEU est en train de le proteger Donc de grace laissez ce Mr tranquille car depuis son accession a la magistrature vous ne faites que le combattre d’une maniere ou d’une autre et pourtant il est la cause de l’ascesion politique , sociale dess tous ces assassins caches qu’il a d’ailleur lui meme crees nous connaissons leur immense et collssale riche qu’ils ont batis sous IDRISS DEBBY ayez honte et soyez reconnaissants

  5. Outman

    Ce pas la bonne manière de changer un régime. Ces gens ne sont pas mieux que Deby. Quand à la décision d’interdire les activités au bord, c’est anti-sociale et le mode de gouvernance lui même est anti-sociale, ces genres de mésures ne doivent surprendre personne. Alors quoi faire peuple tchadien ???? Revielle tois pour te sauvez, personne ne viendra le faire à ta place.

  6. massar

    houno tidi, tu sais tout attentat contre IDI echoue par ce que tes parents zagawa n’ont pas la discretion dans leurs actions politiques et militaires. ils sont toujours tentés par les especes sonnantes et trebuchantes qu’ ils ont hate de cracher tout et rien à ton parent de IDI.

  7. Sauvageot

    Délicate comme information. Que Dieu garde la république!

  8. karim

    on ne veu pa de la mort de Deby de cette facon et en ce moment. nous somme assi sur une poudriere et la moindre eteincelle les consequences seront fatales pour tous. personne ne sai à pareil circonstance son successeur, donc abstenons nous de vouloir le malheur pour notr pays et remettons à dieu de choisir le moment le meilleur pour mettre la bonne personne et au bon moment. karim

  9. NADJITOLBA

    Chers tous,

    Le Maître du temps qui est l’Éternel Dieu des armées, fondateur des cieux et de la terre, de tout le monde visible et invisible,  l’Omniscient, l’Omniprésent et l’Omnipotent n’a pas encore décidé. Retenons que l’homme propose mais Dieu Dispose.

    J’invite le président Deby a ouvrir son coeur à ce Dieu qui le protège à qui il rendra compte au dernier jour.

  10. Allafousa

    Le remede qu’il faudrait avoir serait « le loup solitaire ». Il n’y a pas un seul tchadien suffisament courageux pour le decsendre ? Quel peuple poltron !

  11. issaka ousmanou

    Chers amis, chacun est libre de dire ce qu’il pense mais parfois on exagere, je vous assure que si le president meurt dans un attentat c’est la catostrophe generale et le Tchad devient à nouveau à feu, donc aulieu de faire des commentaires qui n’arrangent personne je vous suggere de faire des propositions concretes par la bonne marche de notre democratie, je vous assure aussi que le president est à l’ecoute de tout le monde, et pour finir je vous rappelle que je ne suis ni impliqué dans le systeme actuel, ni associé à une quelconque facilité mais je suis un citoyen ordinaire, fonctionnaire au ministere des finances depuis 2000 et jamais profité d’une quelconque promotion

  12. Kassis

    Mes chers compatriote laissons tranquille Président et sa famille,actuellemt nous ne souhaitons pas un malheur au Président, si jamais ça arrive quelque chose , nous allons directement vers une catastrophe et le Pays sera ingouvernable. N’oublie pas aussi les événements 1979.
     Pour vous dire en un seul mot nous ne sommes pas encore près pour une ALTERNANCE

  13. Joseph commandeur

    Ce type est un homme tres vigilant comme le viper , en tout cas , nous voudrions la paix , le developpement , la justice sociale , l’egalitee de part tout le fils du Tchad . SI le coup d’etat avaient reussi , qu’est-ce-qu’ils veulent faire le commanditaire ? Le PM ou la parlement vont assummee la transition du pays ou bien les heritiers du pere au fils …

  14. Mendig-le Allah bruno

    Les coups d’Etat échoués à l’encontre de Mr Deby sont de trop au point où on se demande si Mr Deby lui même ne fait pas sa campagne. Il suffit de dire ça pour faire croire aux Tchadiens que personne n’ arrivera à le destituer. cela ne vaut pas la peine d’y essayer. c’est simple

  15. abek

    mon frere tidi l’echec de ramaner le pays a norme, cela est causé par les gens qui courent toujours derriere deby et acceptent tout le mal que deby fait dans notre. leur objectif est de mantir et gagner poste ou de l’argent or deby ne leur considere meme pas.par exemple le cas des cout ratter entre temps. ils ont manti, mais rien ne acquis. or ils n’ont pas pensé que sera ainsi. deby est toujour lui. deby lui reste peu avec ses hommes qu’on ne peut pas le distingué des femmes.

  16. Theuradoum Nathan

    Ecoutez, Nous avons besoin d’une paix durable véritable dans cette nation pour pouvoir essayer de rattraper le retard que nous avons accusé durant toutes ces décennies d’instabilité politique. S’il arrive que notre pays ait un nouveau Président sans être élu par le peuple lui même, nous ne pensons que ce dernier pourra mieux faire que le Président Deby. C’est Dieu qui élève et il dit que les cœurs des rois sont entre ses mains et lui seul a la capacité de les incliner. Il est cependant important pour nous d’ovationner et encourager notre Président sur la base du grand travail qu’il a abattu durant toutes ces années pour un Tchad meilleur pour tous.

  17. sassy

    Grosse erreur de vouloir la mort de Deby. il a bien profité de son temps, lui et sa famille ont bien pillé le pays depuis plus de 20ans. Aujourd’hui il « pense » un peu à refaire le pays. si un autre president arrive, cesqu’il va faire à votre avis? se servire des autres, manger tous, lui et sa famille laissant les pauvres encore plus dans la misere et faire chuter la pays. l’histoire recommencera encore pour 20 autres années. se ça que vous voulez?

  18. Allahou

    Le Tchad mon pays a souffert, on a assez de la guère laissé nous respiré la paix, à conditions les urnes parles et que le respect des droits humains et la democratie puissent être respectés. Bref la voie du peuple puisse être écouté et évité les bruits

  19. Mathieu

    Laisser le temps au temps. Quand bien même Déby va partir et il ne va pas s’éterniser au pouvoir. L’homme a combien d’années pour vivre sur cette terre?

  20. tamoutour

    allah yansourna 

  21. tamoutour

    mathieu tu a raison le pharaon va partir inchaallah