N’Djamena, ville morte.

La grève lancée par les syndicats est largement suivie. N’Djamena est pratiquement ville morte. Les agents du Ministère des finances qui généralement trainent les pieds pour suivre une grève, ont massivement suivi celle d’aujourd’hui. On attend la réaction du Gouvernement;:le bâton et la carotte ou des vrais négociations.


Commentaires sur facebook