L’Union des syndicats du Tchad en conflit ouvert sur la vie chère – RFI

L’Union des syndicats du Tchad appelle à une grève générale du secteur public et parapublique, à partir de mardi 17 juillet et jusqu’à jeudi 19 au moins. Leurs revendictions : l’application d’un protocole d’accord signé en novembre 2011. Ils dénoncent aussi certaines mesures impopulaires, comme l’interdiction de pêcher dans le fleuve Chari au niveau de Ndjamena.

En novembre 2011, après trois semaines de grève, les centrales syndicales et le gouvernement ont conclu un protocole d’accord portant augmentation générale des salaires à partir de janvier 2012.

Mais pour les syndicats, le gouvernement n’a pas tenu ses promesses. « Nous nous sommes fait rouler par le gouvernement dans la farine, s’insurge François Djondang, secrétaire général de l’Union des syndicats du Tchad. Au lieu de donner 60 points à chaque fonctionnaire comme cela est dit, certains se sont retrouvés avec des salaires moindre que ceux qu’ils percevaient avant et avec 1 000 francs CFA ou 2 000 d’augmentation, et ce n’était vraiment pas les termes du protocole d’accord. »

Autre élément qui augmente la colère des travailleurs : l’incapacité du gouvernement  à trouver une solution à la vie chère, alors que des mesures de plus en plus impopulaires sont prises. Selon les syndicalistes, il y a un raz-le-bol général.

« Beaucoup nous disaient déjà avant le préavis : « qu’est ce que vous attendez ? Il est temps de réagir !«  » François Djondang ajoute qu’en plus de ceux de la capitale,  les fonctionnaires de province sont aussi mobilisés pour paralyser  l’administration, jusqu’à jeudi au moins.


Commentaires sur facebook

5 Commentaires

  1. che

    les syndicats tchadiens ont habité avec la grève de faim au mois de ramadan;ils ont raison de revendiquer à l’approche de ramadan

  2. souleyman sounga

    le tchad a vraiment beaucoup de probleme ,,, monsieur idrisse deby est surchargee  »’ bien vrai qu’il est responssable de ce pays le tchad ,,,mais je vous assure qu’il fait de son mieux ,,, imaginee avant lui ce qui etais le pays ,,, tous ne peut etre changee en un seul jour «  » il faut vraiment du temp ,, & donnons un peut du temp a notre president monsieur idrisse deby …. le pays est pauvre ne l’oublie pas ,,,le seul revenue du est pays le petrole et tous le mon ce tourne sur ça ,,, il fait de sont mieux donnons lui du temp ………

    • si vous n'avez rien à dire, restez tranquille

      vraiment Monsieur Souleyman vous me faites peur avez vous réfléchir avant de dire ça?avez vous des enfants? vraiment si tout le monde réfléchit comme toi le pays(Tchad) va explosé

  3. souleyman sounga

    chacun de nous a ca conviction ,,, tous le monde a des enfants ,,,
    n’ayez pas de coute vision ,,, le tchad n’ai pas comme les autre pays qui n’ont pas connue la guerre  »’ et nous venonz de sortie de ce moment dificcile ,,,moi je dit ne pressons pas les choses ,,,laissons le temp au temp ,,, c’est peu a peu que tous sera reparer ,,,……..
    c’est bien vrai le cout de la vie est chere ,,, et les salais sont peux ,,,
    mais nous faut du temp pour que ses choses change ,,,reflechissons bien avant d’agir…………

  4. louatane diwahbe

    monsieur souleymane je suis vraiment d’avis de ta reponse .les tchadiens oublient le moment de dictature que le pays a connu :une greve est egale a coup d’etet ratté pendant 7ans personne n’a osé faire la greve.et voila maintenant que ITNO nous a amené la democratie et nous essayons pas a d’y penser.moi j’espere que notre president fait de son mieux.partout dans les brousses on voit des ecoles construites.les fontionnaires son aussi bien payé parraport aux temps ecoulés.Mais d’une part nous avons aussi raison de revendiquer augmentation et denoncer la vie chere .car cela est un probleme gouvernemental mais pas seulement idriss deby.puisque certains de nous meme contribussent a la chereté de vie.laissons un temps au president de regler tout ca s’il vous plais.