Le mélimélo du Baccalauréat session 2012.

 

Une fois de plus, les hautes autorités de l’État tchadien ont montré leur incompétence notoire dans la gestion d’un dossier pourtant simple : l’organisation et la proclamation du baccalauréat, session 2012.

Pour tous ceux qui suivent l’organisation du Bac au Tchad, chaque année, avant et après son déroulement, des rumeurs folles circulent sur les fuites réelles ou supposées. Très rarement, pour ne pas dire presque pas, un candidat, sujet corrigé en main, n’a été pris en flagrant délit de fuite de sujets. Très souvent des enseignants véreux confectionnent des faux sujets qui n’ont rien à avoir avec le BAC et les vendent à forts prix aux incrédules candidats qui pensent détenir le bon sésame. Et de confidence en confidence, la rumeur devient un gros mirage qui se dissipe miraculeusement le jour J.

Au Tchad, l’organisation du Bac est régie par le décret 525/PR/PM/MESRSFP/2010 qui stipule, en son article 25, quesont déclarés admis, après délibération du jury, les candidats ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20. Et l’article 28, du même décret, précise que les décisions du jury régulièrement constituées sont souveraines.

Ces deux articles ne sont nullement contradictoires pour tous les professionnels de l’enseignement qui exercent et pratiquent le noble art d’enseigner ! En effet l’interprétation la plus simple de ceux deux articles est la suivante : à l’instar de tous les examens, aussi bien la bac, le jury régulièrement constituée se réunit et délibère de manière souveraine. Ses décisions ne peuvent nullement être contestées par quiconque fut-il un Premier Ministre ou un Président de la République. Le jury examine les procès verbaux et délibère. Il ne peut nullement déclarer échoué un candidat ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10. Le jury décide librement et souverainement de repêcher les candidats n’ayant pas obtenu cette moyenne. Cette décision assumée du jury l’oblige à rectifier les notes de candidats repêchés pour qu’ils obtiennent la moyenne de 10/20, mais jamais plus. On sait que dans beaucoup d’écoles professionnelles la moyenne d’admission requise est fixée par les textes à 12/20 et pour les concours et examens c’est la règle du numerus clausus qui s’applique. On sait aussi que le baccalauréat de l’enseignement général n’est ni un diplôme professionnel et moins encore un concours.

Est-ce vraiment c’est à cause du Baccalauréat que le Ministre de l’enseignement supérieur a-t-il été limogé ? Où s’agit t-i d’un simple prétexte ? Pourquoi diable a-t-on embastillé le Président du Jury ? MM. Deby et Nadingar, répondez nous ! Le peuple souverain du Tchad veut savoir. Toute la jeunesse tchadienne veut savoir. Sur quoi fondez-vous votre action aussi illégale qu’illégitime ? Quelle jurisprudence ordonnancée de la République du Tchad, criminalise t – elle les faits et actes des membres du jury et surtout son Président ? Si le Président du Jury est reconnu coupable de faits avérés et punit par la loi, dans ce cas, c’est l’organisation du baccalauréat dans son ensemble qui doit être annulée et non partiellement comme cela est illégalement décidé par vos soins. Plus grave encore, vous prenez la décision d’organiser une deuxième session : c’est une contradiction flagrante avec le Décret que vous avez signé Monsieur le Président car ce acte dispose qu’au Tchad, il n’y a qu’une session annuelle du baccalauréat.
Correspondant Particulier


Commentaires sur facebook

5 Commentaires

  1. Kerouani

    C’est une histoire des dingues, des nullités absolues: le PR et PM, deux nigauds qui n’ont aucune idée du Bac parce qu’ils n’en ont pas et de l’enseignement en général. Pourquoi veut on annuler une partie du Bac, laquelle?  et d’ailleurs que ce que ça signifie une partie du Bac? Un centre d’examen, on aurait compris. On dit « ceux qui ont eu moins de 8/20″, c’est encore du flou. Confusion totale entre l’admissibilité (autoriser à passer les épreuves orales) et l’admission (obtention définitive du Bac). La note d’admissibilité est fixée par le jury de manière tout à fait souveraine: 9/20; 8/20; 7/20, etc. Jusqu’à 1/20. C’est de la compétence juridique du jury. Généralement, le jury ne descend pas en deçà de 8/20, car il est très difficile à un candidat repêché avec 8/20 de pouvoir combler le trou par les épreuves orales et obtenir 10/20 au final. L’admission est fixée par un décret: 10/20, il n’y a pas de délibération après les épreuves orales. Après les épreuves orales, 10/20, on est bachelier, en deçà on ne ‘est plus. Sauf des cas exceptionnels de 9,8 ou 9,9 où le jry peut décider d’octroyer au candidat le manquant: par ex.0,01 point au lieu de le laisser reprendre encore une année, mais ce sont des cas très peu nombreux.
    Alors où est le problème de ce Bac 2012? et quel est le rôle du Ministre dans ce méli-mélo? Est ce qu’on ne veut tout simplement dégager le Ministre? Ou bien octroyer le Bac à un Itno ou Mahamat Acyle qui a échoué. En tout cas l’opinion nationale attend des explications et des éclaircissement soit du rectorat soit du tandem Deby-Nadingar

  2. louatane diwahbe

    je suis vraiment decouragé sur le fait que la comunauté internationale est entrain de disoider notre faiblesse sur la prise des decision sans reflechir.Alors j’aimerais vasoir ou vas ce pays????????

  3. massamra

    bsr,j’aimerai poser une qt@ concerna le Bac. est c que c’est une boe method q nos frer e soeurs recomposent une seconde fois le Baccalauréat en Octobre?

  4. Victi

    C’est une maniere d’opprimer ,viser et mettre la main sur l’epanouissement de certaines ethnies au Tchad.Ce mauvais usage de pratique est copiee de l’exterieur surtout initie par les soudanais qui ont infiltere au Tchad par le regime actuel dirige par les soudanais.Je pense que tout ce qui se passe aux freres de regime dictatorial au Soudan et eux aussi de leur part ils vont pratiquer sur nous au Tchad

  5. hadjé fatime

    vous avez tout a fait raison, quel BAC ou on s’acharne tant si le BAC 2012 est mal organisé il suffit tout simplement de l’annuler et non de venir inserer de nouveaux noms et exclures d’autres pour dire encore de passer une deuxième session ou bien Deby et emmanuel veulent composé pour avoir un BAC parceque nous le savons tous que ces deux là non pas leurs BAC. Moi je demande au Tout Puissant de modire ce deux criminels qui gèrent ce pays comme leur propre entreprise.