Pourquoi cet acharnement contre YAZ ? – 2ème Partie

Jamais un cadre n’a été victime d’un lynchage systematique de la part de ses collaborateurs et de la bouffonnerie du système Deby. Du Ministère du Pétrole jusqu’à Esso, YAZ a été victime des calomnies, des infamies et des colportages des aigris. Qu’est ce qu’on lui reproche ? En réalité, il y a plus de la jalousie et de la méchanceté qu’autre chose. Ses indépendances,  d’esprit et  matérielle,  gênent les envieurs de tous bords. Certes, naturellement YAZ n’est pas un saint, mais l’intensité de la traque ne se justifie pas. Un ministre du pétrole aurait avoué que « n’importe quel Ministre du Pétrole nouvellement nommé jure que sa première décision sera de renvoyer ce tout puissant directeur de Pétrole qui ne répond qu’à la BM et EXXON, amis une fois en contact avec lui on se rend compte que c’est un garçon compétent, serviable, travailleur  et très poli, alors on jette dans la poubelle les préjugés et on fait avec lui. »

Ce sont les mêmes qui l’avaient poussé vers la porte du Ministère 20 ans de cela qui sont encore et toujours derrière les difficultés de YAZ avec le système Deby. Ce dernier ne l’a jamais porté dans son cœur.   A la fin  d’une réunion avec le Consortium, Deby aurait publiquement dit « qu’il n’aime la tête de ce congolais ou camerounais qui accompagne toujours le consortium dans toutes les réunions avec l’administration» . Tout le monde aurait été surpris de cette déclaration, car tous savaient que Deby connaissait bien YAZ. C’est l’habitude du despote, qui dit ne pas connaître ce qu’il connaît et connaître ce qu’il ne connaît pas. Feu Dadi, toujours lui, intervint : « mais M. le Président, c’est Yolla, l’ex-Directeur du Pétrole qui a été mis à la porte et récupéré par le Consortium », et sans lui laisser le temps de réagir, Dadi aurait hélé YAZ et  le fit revenir en disant : « Yolla, il semble que le PR ne te connait pas, il te prend pour un camerounais ou congolais. » Tout le monde aurait éclaté de rire et Deby avec un rire sournois se serait excusé devant YAZ en lui demandant de « bien défendre les intérêts du Tchad. »

Les défauts de YAZ sont nombreux ; au Ministère, on voudrait que chaque matin il accoure chez le Ministre et ses collaborateurs ou chez le Conseiller de Deby pour étaler tout ce qui a été dit et entendu à ESSO pendant la journée. On veut faire de YAZ un délateur, un mouchard contre l’entreprise qui l’emploie. Mais c’est mal le connaître, ni sa fierté de KIM, ni son humble éducation de fils de pasteur ne le permettront jamais de faire ces genres d’exercice de trahison vis-à-vis de son employeur. YAZ est dévoué à ESSO comme il l’a été pour le Tchad et c’est bien logique. On voudrait que YAZ flatte, caresse dans le sens des poils ceux qui s’autoproclament membres du parti, proches du système ou même parents de Deby ; mais YAZ leur jette juste un regard dédaigneux et passe. On veut qu’il  anime un bureau blanc ou noir, chante à haute voix « les immenses mérites de notre Guide éclairé, notre IDI national»,  qu’il rende visite à la famille du despote, qu’il crie sur tous les toits qu’il existe et vit grâce au système Deby etc. Mais point de tout cela. Alors la réaction de la bouffonnerie est très simple : « mais il se prend pour qui ce gros banana, il faut le dégager d’ESSO et laissez-le manger la poussière ? »  Depuis c’est un assaut contre Yolla avec les refrains datant de 20 ans : « Yolla est un espion d’ESSO, il empêche ESSO de faire des avances sur impôts ou sur production, la quantité abondante de l’eau dans les puits pétroliers, c’est toujours Yolla, la baisse de production ? C’est du Yolla pur jus, etc.  ESSO s’est donc pliée en quatre pour exécuter les injonctions de Deby et de sa bouffonnerie en dégageant YAZ ; ESSO est aussi ingrate que l’Etat tchadien, ESSO doit beaucoup à YAZ. Dans un Etat de droit la rupture de manière unilatérale et illégale de contrat, comme c’est le cas actuellement avec YAZ, est une aubaine pour la victime ! ESSO doit savoir cela.

Après son renvoi d’ESSO, la machine d’humiliation bien connue des tchadiens est toujours  en marche en ce qui concerne YAZ. A coup des mensonges et des préfabriqués, on dira qu’il avait détourné de l’argent du Projet ! Quel argent et du quel projet ? On dira aussi qu’il a vendu les secrets d’Etat à des compagnies étrangères, qu’il détient des armes de guerre, qu’il est à la tête d’une rébellion dans le MKT, etc. Harcèlement, intox, calomnies, mensonges, tout est bon pour l’envoyer à Moussoro ou à Korotoro. Il faut s’attendre à tout. C’est classique, c’est du Deby tout craché.

Fin

Correspondance particulière
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

10 Commentaires

  1. Richelieu

    YAZ: Grandeur et decadence d’un enfant prodigue.

    • Aboukifli

      Vous voulez dire prodige un enfant prodigue est enfant dépensier le proverbe dit à père avare enfant prodigue orun enfant Prodige est exceptionnel en avance sur son âge 

  2. Tahir

    Rien de surprenant dans tout cela, sachant que la machine politique tchadienne est tres forte dans des actions pareilles.

  3. Adoum

    Dans le pays de Toumai, on ne peux rien faire sans soutien politique. Quand on est intellectuel et on ne fait pas de la politique, on est qualifie soit de complice avec l’opposition armée ou contre le pouvoir en place. Donc monsieur YAZ est victime de cette situation. Et dans ça, comme disait Tahir, rien de surprenant. La plupart des jeunes intellectuels sont victimes de cette politiques. 

  4. Mht Oumar Barakai

    Au fait c’est la mentalites de certains tchadiens toujours jaloux et veulent prendre la place des autres sans en avoir les competences necessaires. Une fois installle c ‘est le desordre total en utilisant de la delation. Qui veux noyer son chien l’accuse de rage.

  5. Tahir

    Vous savez au Tchad «Les connaissances et les savoirs sombrent dans les tenebres de la mediocricite»

  6. tissero idi

    je ne vous comprends et tout comme les autres je pense …vous voulez faire tout pour attaquer et lui montrer que le tchadien n’est pas bien ..pourkoi s’acharner contre un systeme qui vous a tant donner et a fais de vous ce que vous etes??? les freres jumeaux sachez que vous ne pouvez oas avoir le pouvoir ni encore detourner les autres en nommant votre YAZ vous voulez tout simplement faire du taahariche …vous pensez que le citoyen ne vous comprendra pa vous faites allusions a NAGOUM
    YAMASSOUM ?????rire Au moins il n’est pas un traitre comme vous fidele des fideles…aussi je vous
    demanderai de verifier vos infos avant de les publiet car ca fait partie de votre credibilite DEBY est en bonne sante et on l’a vu ce matin au forum du systeme educatif…

  7. Kerouani

    L’auteur de l’article aurait du signaler qu’YAZ, pour le renvoyer d’ESSO, a été nommé par décret de Deby au poste de Conseiller du Ministre du Pétrole, càd une humiliation de plus. YAZ aurait refusé de prendre service et la semaine passé, un autre décret du même Deby l’aurait dégagé càd désormais dans la rue.

  8. ange de verité

    Qui veut tuer son chien l’accuse de rage