Sylvie Testud, enfin zen au Sahara – Le Parisien

Le début et la fin sont connus, mais on ne s’en lasse pas. On embarque sans hésitation dans ces rencontres fortes en émotions et riches en découvertes. « Rendez-vous en terre inconnue » fait un bien fou. Pour ce 14e numéro, diffusé à 20h45 sur France 2, Frédéric Lopez emmène Sylvie Testudau Tchad, chez Hadoum, Barkaï et Kaltouma, des Goranes, nomades éleveurs de dromadaires en plein désert du Sahara.

MON ACTIVITÉ

Vos amis peuvent maintenant voir cette activitéSupprimer X

            Deux semaines « hors du temps, dans un monde parallèle dont on revient comme si on se réveillait d’un rêve ». Retour avec l’actrice sur une expérience hors du commun, et à nouveau, un film magnifique. L’ÉTONNEMENT Dans le documentaire, Sylvie s’enfonce en plein désert à bord d’un 4 x 4 : « On roule sur une plage géante et au bout il n’y a pas la mer. » En revoyant les images, elle confie son incrédulité : « Avant de partir, je pensais impossible de vivre dans un tel endroit. » Découvrant des paysages grandioses, elle a l’impression d’être « à l’origine du monde » avec ces hôtes au mode de vie séculaire. « Ils vivaient ainsi il y a quinze générations, si la cité ne les corrompt pas, ce sera encore le cas dans plusieurs décennies. » L’ABANDON Elle souhaitait revenir différente et c’est une sensation nouvelle, un constat qu’elle ramène, celui qu’il « est possible de vivre dans l’instant présent pour de vrai! ». Dans le désert, la comédienne et romancière atteint une tranquillité d’esprit qu’elle ne connaissait pas. « Je n’avais rien à faire, rien à prévoir, simplement à me laisser porter et à faire confiance. C’est la première fois que je réussis à totalement débrancher. » 

L’AMITIÉ C’est avec Kaltouma, la femme de son hôte, qu’elle noue les relations les plus fortes. « Elle habiterait Paris, ce serait ma copine, glisse-t-elle. Dans l’appréhension de la vie, sa façon de parler, ses réactions, elle est très proche de moi. » Une amie laissée derrière elle. « C’est bizarre de se dire que nos vies continuent en parallèle et ne se croiseront plus jamais. » 

LA SÉPARATION « C’est très difficile de me faire pleurer, c’est d’ailleurs un vrai problème au cinéma et j’ai été surprise de me faire cueillir ainsi. » Au moment du départ, Sylvie ne peut retenir ses larmes. « J’étais gênée, j’ai demandé à refaire la fin, mais Frédéric m’a dit non, c’est un one-shot. » 

En raison du préavis de grève déposé par les syndicats CGT et FO de France Télévisions, « Retour en terre inconnue », le direct qui suit le documentaire, pourrait ne pas être diffusé.


Commentaires sur facebook