Un joueur tchadien évoque la situation du football national

En tant que voix des sans voix, je t’envoie ceci pour faire savoir à tout  tchadien, qu’il soit à l’intérieur ou à l’extérieur. J’écris en tant que acteur de la chose (joueur de football de 1ere division de N’Djamèna).Pour ceux qui se font des illusions que un jour, le football tchadien prendra de l’envol, peuvent à partir de là s’imprégner de la réalité des choses. Tant que ces dirigeants inconscients n’arrêtent de construire et d’acheter  avec l’argent que la FIFA envoie ou ce qui sort du Ministère que le Président Deby Itno ne met aucun suivi derrière. Pourtant rien ne nous manque pour faire émerger notre football, mais nous continuons toujours par être à la traine  derrière loin des autres par notre égoïsme, entre temps ceux qui étaient à la traine travaille et avec la volonté des leur dirigeant, émergent .Quand tu effectue des sorties à l’extérieur, au retour  tu n’as pas l’envie de revenir dans ton pays et reprendre avec les activités sportives qui est le football. Pourquoi, parce que  ici même en Afrique, dans certains pays, ce ne resque les primes de récupération journalière qui sont à 50.000Fcfa, tandis que chez nous c’est juste un 1000 FCFA, qui ne se donne pas régulièrement, ceci est un exemple parmi tant d’autres que si je me mets à expliquer, cela prendra plusieurs pages. Pour les soit disant dirigeants des clubs, qui ont des sponsors pour leurs club, au moment de reprise  quand ceux-ci débloquent un 10.Million, les 5million vont dans leur compte personnel et les 5 autres qu’on utilise pour le contrat des joueurs, les récupérations, restauration pour les matches et primes. Vu ces conditions, j’ai horreur d’être un joueur tchadien mais c’est juste parce que j’aime la chose et je dirai même mon enfant qui n’a pas encore vu le jour ne jouira pas de ce football tchadien…et je me dis est ce c’est une malédiction qu’on ait ces genre de dirigeants ou bien…

Aux jeux de la CEMAC  jouer à l’époque au Gabon, où le Tchad étais en final, le Président de le République en question était descendu nous dire que les joueurs  auront de primes spéciales de sa part, mais a notre très grande surprise chacun a reçu une prime de 100.000Fcfa  comme prime du PR…Imaginer un seul instant qu’un Président de la République lors d’une final, tient de promesses irréalisables est ce c’est cela supporté une jeunesse, qui est dite fer de lance .Lorsque, quand il s’agit d’acheter des conteneurs de bières pour saouler cette jeunesse, on est près à débourser des millions, pour celui qui est considéré comme un père et qui est censé éduqué comme il se doit, se conduit de la sorte. Je l’écris en tant qu’un fils qui fait de reproches à son père et c’est malheureux pour lui en tant père, qui ne se souci guère de ses enfants

Pour ce qui concerne la sélection national, je suis désole et déçu, que MODOU KOUTA, DJIMYANE, OKALA, TOUKAM JULIEN, MANU BOUKAR… se disent entraineurs d’une équipe nationale. Si seulement, ya un autre nom en deca des entraineurs, je leur attribuerai…Et pourtant ceux-ci ne sont même pas à la hauteur de la tache qui leur a été consigné, a cause des maigres  intérêts de cette sélection obéissent a tous ces dirigeants qui luttent pour qu’ils entrainent cette sélection des 5 clubs de N’Djamèna et non une sélection nationale. Parlant d’une équipe nationale, avec  ces clubs qui sont entre autre RFC, Gazel FC, Ascotontchad  FC, Foullah FC, Elect sport, Tourbillon.

Vu leur manque de compétence, en 2001 la fédération a fait appel a un grand Monsieur qui a fait ses preuves avec des joueur de classe mondiale en la personne de JEAN PAUL AKONO pour rehausser le niveau de notre football, mais ce jours c’étais a ma présence que Modou a eu a dire que pourquoi est ce les gens se permettent de faire venir ce Monsieur qui gagne des millions et  on lui donne une voiture en plus, et pourtant eux qui sont là des années non rien eu .Je me pose la question et à ceux-ci, vous avez  fait des années mais  qu’est ce que vous avez gagné avec cette équipe nationale ?  .Bien beau d’être jaloux, mais qu’est ce que ceux la ont remporte avec cette ces sélection du Tchad, la CAN, le MONDIAL ? Ils n’atteignent même pas la semelle de ce Mr qui, jusque la continu avec ses preuves. Tout ce que ceux la connaissent c’est de nous mettre a 2 semaine de chaque échéance que les gens préparent en 3 à 4 mois, courir comme des chevaux et nous fatiguer avant ce match et le jour J nous faisons toujours de la figuration, avec de souffle en feu de paille, rien à la poitrine. Bien évidemment c’est pas ces entraineurs j’ai cité précédemment qui font la sélection, mais les dirigeant de ces 7 club et eux ne font que exécuter .Un exemple plus touchant pour élucider ce que j’ai dis a propos de ces soit disant entraineurs de l’équipe nationale, nous avons un joueur du nom Ninga, venu de Koumra au sud profond du  pays qui n’a pas gouté le championnat du Chari Baguirmi ,mais pour l’avoir et comme tout bon tchadien qui est dans ce milieu sportive a ce rêve de jouer dans son équipe nationale plu tard ,l’on proposé que s’il signe dans RFC ,c’est la porte de l’équipe nationale qui lui est ouverte. Parce que dans l’équipe nationale, la priorité est aux joueurs de Renaissance avant tout. Chose faite et quelques semaines plu tard, à l’appel pour une sélection, le gars est sélectionné et avec  les seniors. Sans condition physique, ni expérience .Cher frère tchadien de la diaspora et de l’intérieur est ces  genres de joueurs  choisis pour notre équipe nationale peuvent t-il jouer contre un certain DIDIER DROGBA ou KOLO TOURE, ou encore ALEXANDRE SONG ? Ceci est récurent.

Pour Modou,s’il est conscient il devait démissionne de lui même, parce qu’il n’est pas du tout concevable qu’un entraineur qui a fait plus de 10 ans à la tête de la sélection  et qui n’a rien apporté, continu par s’accrocher et pas plus tard le mois passé je l’ai suivi sur Fm liberté entrain de raconter de sottises que depuis lors, il ne fait que faire du bénévolat donc il faut que les gens pensent a leur sort… chers Messieurs ,copier chez les autres et apprenez a laisser cette sélection que vous avez mi a terre. Pour Manu Boukar, qui à l’époque était le président de l’association des joueurs de Chari Baguirmi et qui tirait sur tout ce qui bouge, passant par la fédération au Ministère, voir la ligue, aujourd’hui pour ne pas les amerder ,il  a été pris au sein de la machine à manipulation, comme entraineur nationale et  a trouver du gombo, comme  on le dit dans notre jargon, est devenu  pire que ceux d’avant en exhortant un jour aux cadets qui veulent bouder la sélection en leur disant ceci « les enfants même si ya rien, venez pour qu’on puissent prendre le jour du départ de notre voyage, les frais de mission. Pour un entraineur national ! Alors c’est pour vous dire que c’est exactement comme le jeu politique, notre sport. Il suffit que tu parles trop et que même si tu n’as pas le degré de l’entraineur national, tu y accéderas en plein pied.

Aux JEUX OLYMPIQUES passé, le Ministre du sport, au lieu de faire partir nos très nuls entraineurs pour qu’ils puissent s’imprégner de la réalité des choses et revenir enseigner a nos athlètes, préfère sa famille aux JO au détriment de ces entraineurs, parcequ’on a une seule athlète et que les places sont vides…

Nous joueurs tchadiens, n’avons même pas un tactique de jeu, comme nous constituons tous une équipe des nuls de la tête aux pieds, tout est zéro.

Pitié ! Pitié ! pitié !on étouffe des talents au Tchad, aider les jeunes qui poussent  pour qu’ils puissent relever le défi du pays, ceci est un SOS.

Le footballeur !


Commentaires sur facebook