Elections-USA 2012

Tout d’abord, allons 4 ans en arrière avant de faire une analyse sur les élections de novembre 2012. Quand il est entré a’ la maison blanche, Obama a hérité d’un pays en déroute totale. Guerres impopulaires (Afghanistan et Irak), la plus importante crise financière depuis le krach de 1929, la réputation du pays en miette…Le genre des problèmes qui prennent au moins 2 mandats a’ régler. Pourtant, Obama n’y a fait qu’un seul mandat, et les états-uniens sont prêts a’ lui montrer la porte, sous prétexte, qu’il n’a pas rendu la marchandise ou qu’il n’a pas accompli des miracles ! What the hell is going on? Les États-Unis ne sont pas le Luxembourg; il faut laisser le temps faire son œuvre. Il reste qu’Obama paie pour les erreurs commises par son prédécesseur (Le « Cow-Boy George W. Bush).

Sérieusement, nous les observateurs libres (surtout africains noirs) ainsi que la majorité des américains noirs (d’origines africaines), on se pose la question de savoir si les états-uniens auraient élu un Noir en 2008 si leur pays n’avait pas été aussi mal en point. On a l’impression que les électeurs se sont dit: « Rien ne marche (Everything is upside down), si nous devons élire un noir, un jour, aussi bien le faire toute suite (right now), de toute façon, on ne peut pas tomber plus bas… » Et puis les noirs sont bons pour passer la mappe et faire le ménage. Je m’excuse du terme mais c’est la triste realité au pays de l’oncle SAM. C’est comme si les gens s’étaient dit: « On va élire un Noir pour qu’il ramasse les vidanges laissés par le « Cow-Boy » W.Bush. Quand le ménage sera fait, on se retournera, et on votera de nouveau pour un blanc. On a, donc, envoyé le concierge Barack passer le balai a’ la maison blanche, afin que la place soit propre pour le nouvel occupant (l’impopulaire Mitt Romney soit il).

Certes, ceux qui cherchent la place d’Obama (le poste le plus prestigieux de la planète) et leurs courtisans ou acolytes pensent que le système de l’administration Obama est un échec sur toute la ligne. Mais pour nous autres observateurs libres, c’est le contraire qu’on voit. C’est plutôt un succès vu l’ampleur des dégâts causés par l’administration précédente. Pour rappel, a’ l’automne 2008, Obama connaissait une fulgurante ascension. Avec un slogan fantastique (« Yes we can ») et a’ des discours enflammés, il a subjugué les foules et fait pleurer d’émotion des millions des personnes. Il suscitait l’extase des medias. Il était encensé, vénéré (en quelque sorte), déifié. On voyait en lui le sauveur de l’Amérique. 4 ans plus tard, Obama n’a pas failli. Il a plutôt sauvé l’image négative des Etats-Unis sur plusieurs volets. Il a mis fin la longue guerre en Irak et le rapatriement des troupes americaines au bercail. Son vice président a dit a’ qui veut l’entendre et a répété durant son 1ier et dernier débat que les troupes américaines vont quitter l’Afghanistan en 2014 et cela quelque soit la situation. Sous Obama, la pire crise économique de l’histoire de l’humanité a pris fin en moins de 30 mois. Si en 2008, les républicains (en tete John McCain, le veteran de la guerre de vietnam) gagnaient les élections, on pourrait être en guerre déjà contre l’Iran. Et ca serait catastrophique pour tout le monde. Mr. Romney n’a pas cessé de montrer sa volonté d’aller en guerre contre l’Iran, sous prétexte, que le régime iranien est prêt pour acquérir une bombe nucléaire. Pour votre information, le monde n’a pas besoin une autre guerre contre un pays musulman. Les aventures guerrières contre l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et bientôt la Syrie c’est plus qu’assez.

Pour dénigrer Obama et ternir son image, on a tout entendu sur Obama. Certains détracteurs (surtout pro-républicains) se sont permis de répéter ad nauseam qu’Obama est un communiste ou un musulman extrémistes envoyé d’Afrique pour détruire les Etats-unis de l’intérieur. Ceci est un signe indéniable de bêtise. Pour se défendre Obama a bien dit en 2008 et je cite: « Je fréquente la même église depuis 40 ans ». Ce n’est pas parce que sa mère qui s’est mariée a’ un général indonésien musulman qui a mis pour quelques mois Obama dans un cours coranique en Indonésie que ce dernier devrait être un musulman extrémiste. On sait qu’aux États-Unis la religion catholique est très populaire. Mais face au Romney, un Marmon, est-ce que les gens vont lui traiter pour un extrémiste? C’est de n’importe quoi quand on se permet de mélanger Politique et religion. Bref, revenons a’ des choses sérieuses.

Non seulement les petits dénigreurs qui parlent hors d’eux mais quelques piètres experts en économie se sont permis de critiquer les résultats de l’administration Obama en ces termes: « En 2 ans Washington a injecté 11 milliards de dollars dans l’économie, sous forme de plan de relance, de sauvetage et d’autres mesures. On a nationalisé des secteurs de l’économie et augmenté les nombres des fonctionnaires ». So what? Ces piètres experts oublient que le président a hérité d’une crise sans précédent déclenchée par l’aveuglement keynésien de son prédécesseur qui n’a pas hésité a’ endetter son pays pour nationaliser des banques et racheter prés de 700 milliards d’actifs toxiques. Je dis bien 700 milliards de dollars. A cela s’ajoute la crise économique de 2009 (qui est en partie la conséquence directe de 2 guerres impopulaires) et un taux de chômage qui avoisine le 10%, investir une dizaine de milliards pour sauver un pays en déroute, c’est d’ailleurs une bonne décision. Certes, le fait que le déficit a triplé passant a’ 1556 milliards c’est une mauvaise nouvelle. Mais l’administration Obama n’est pas resté les bras et jambes croisés. Les 787 milliards investis pour stimuler l’économie et la dette nationale sont a’ saluer chers experts en économie. Je ne suis pas expert en économie. J’ai juste pris un cours en économie pour comprendre un peu comment les choses se passent dans ce fameux domaine, mais si les USA sont sortis vite de cette crise économique inédite c’est en partie grâce a’ cette gigantesque investissement de presque 800 milliards. Comment faire autrement quand on voit que des banques qui font faillites et des compagnies des voitures qui embauches des millions des gens ferment les portes? Ne jouons pas avec les chiffres quand il s’agit de sauver un de plus grands pays au Monde !

Avant que j’oublie, parlons un peu du premier débat entre Obama et Romney. Une chose est vraie. Romney s’en est bien sorti de ce débat. Sa cote de popularité a augmenté selon les sondages. Mais rien est encore joué d’avance. Car il y’a encore 2 débats qui sont décisifs. En général, le Marmon Romney n’excite pas bcp des personnes. Les convictions de Romney sont étranges et il a déclaré en novembre 2011 que le gouvernement central jouait…un trop grand role dans la santé. Et il y’a quelques semaines il s’est permis de dire que 47% des gens dépendent d l’État. Ces déclarations sont graves et ca peut nuire aux élections. Sa religion impopulaire (aux USA les gens sont en majorité catholiques) et certaines de ses déclarations irréfléchies vont lui couter cher s’il ne fait pas attention la prochaine fois.

J’essaye de comparaitre Obama et Romney mais malheureusement ils ne sont pas comparables. Obama ressort comme un homme qui n’a plus rien d’un surhomme mais qui est intelligent, éduqué, modéré, rationnel et de surcroit il n’est pas un « va t’en guerre ». Ses qualités introuvables chez n’importe quel quidam pourraient lui suffire. Le président actuel de USA n’est pas banal comme le fut son prédécesseur. Il est né avec du cœur au ventre. Presque tout le monde sait qu’il est contesté et s’il l’est, c’est parce qu’on ne voit pas toutes ses qualités ni son désir que tous les citoyens états-uniens puissent mener une vie remplie  et prospère. Il est contre les guerres et les guéguerres. Bien qu’il soit énergique, il aimerait bannir l’agressivité entre les peuples. A ce sujet, il aura bcp de travail a’ faire. Mais que les états-uniens lui donne confiance et lui renouvelle un 2ieme mandat. Et enfin, il se débattra contre ses opposants (Les Romney et ses partisans) en ce qui concerne les soins de santé, afin que chaque personne puisse être adéquatement soignée quand elle est malade. Nous souhaitons la victoire d’Obama dans quelques semaines et pour le bonheur des États-Unis et aussi le reste du Monde. Merci pour votre lecture et bonne journée.

 

Votre ami et frère,
Mahadjir.Fils
Amerique du Nord.
www.enfantdutchad.com

 

ps: Oui après les 2 autres débats, si je trouve le temps, je vais venir avec une autre analyse de la situation. Merci.

 

 

 

 


Commentaires sur facebook