Sommet Francophonie: Le Tchad s’absente à cause d’un différend diplomatique avec la France – pana

Le président tchadien, Idriss Déby, a renoncé à prendre part au XIVème sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s’est ouvert ce samedi à Kinshasa, en raison des tenions diplomatiques avec la France, a indiqué samedi à la PANA une source digne de foi. Le nom du président tchadien figurait bien sur la liste officielle des chefs d’Etat et de délégation établie par les organisateurs du sommet qui a pour  thème principal  «Francophonie : enjeux économiques et environnementaux face à la gouvernance mondiale».

Plusieurs autres chefs d’Etat francophones parmi lesquels le Djiboutien Ismaël Omar Guelleh et le Rwandais Paul Kagamé sont également absents de la rencontre.

Le sommet devrait se pencher sur les enjeux économiques dans l’espace francophone en s’appuyant sur les recommandations de la Rencontre internationale de la Francophonie économique (RIFE) organisée en juillet dernier à Québec, au Canada, et sur les réflexions issus du Forum francophone des affaires qui s’est tenu dans à Kinshasa, en prélude au sommet.

Alors qu’elle a réalisé 864 milliards de dollars d’échanges en 2011, la francophonie économique peine encore à être visible et audible.

Les travaux  à huis-clos porteront également sur la place de langue française,  les questions d’éducation et d’enseignement dans l’espace francophone.

Au cours de ce sommet qui se tient pour la première fois en Afrique centrale, les chefs d’Etat et de gouvernement devraient examiner la place et le rôle de l’Afrique dans la Francophonie.

Près de  80% des 700 millions de Francophones du monde seront africains en 2050, selon une étude récente qui souligne par ailleurs que l’Afrique est la seule région du monde où le français enregistre une nette progression.


Commentaires sur facebook