Les Brèves de N’djaména : Deby- Bozizé : le divorce ?

Le Président BOZIZE aurait enfin osé ! Installé au pouvoir par l’armée tchadienne et sécurisé par cette même armée, le Président centrafricain est considéré dans la sous région comme étant le plus docile des caniches de Deby. Tous les Présidents de la sous région ont pris un à un leur distance: sa suffisance, son arrogance et son manque de savoir faire et savoir dire ont fini par agacer ses paires, seul le centrafricain continuer à s’aplatir devant Deby. Mais toute chose a sa fin.

Le Président centrafricain aurait pris la mesure des dégâts négatifs collatéraux sur l’opinion centrafricaine et internationale, de sa proximité avec le despote de N’Djamena ; alors il aurait commencé à prendre du recule. Bozizé aurait pris des contacts avec des pays ou personnalités dont jadis il passait par Deby, pire, pour ce dernier, Bozizé aurait envoyé un bon contingent centrafricain être formé en Afrique du Sud en vue de remplacer la garde rapprochée tchadienne. Autant des petits gestes d’indépendance que le despote n’ pas apprécié et en représailles, il retira le contingent tchadien chargé de la sécurité  de Bozizé.

En retirant les éléments tchadiens affectés à la protection rapprochée du Président Bozizé, Deby pensait que ce dernier courrait pour venir attraper ses pieds et s’excuser de ses mauvaises manières de ces derniers temps; mais non! Le Président Centrafricain, qui a longtemps souffert de l’étouffement de son grand voisin et de son Président envahissant, semble avoir pris goût de cette indépendance. Il s’est donc tourné carrément vers d’autres partenaires pour assurer sa protection avec plus d’indépendance et de dignité. Cette attitude de lèse-majesté n’a pas plu au dictateur tchadien, alors il a chargé le sinistre Abdoulaye Miskine de créer une rébellion anti Bozizé à partir du sud du Tchad, bien sûr en mettant à sa disposition les résidus des combattants de Baba Ladé et des moyens matériels et financiers colossaux. On assistera dans quelques jours à une situation de désolation, de massacre et de pillage au sud du Tchad et au nord de RCA. Tout ceci à cause d’un despote qui ne trouve la quiétude que dans le malheur des  autres.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad

 

 


Commentaires sur facebook

9 Commentaires

  1. BOYKETTE Ludovic

    J’étais sûr qu’un jour il en sera ainsi. Il n’y a jamais eu deux sans trois. Mais j’aimerais quand même faire savoir ce je pense. Déby a la volonté d’étendre sa monarchie jusqu’en Centrafrique en faisant venir BOZIZE au pouvoir. Il avait d’ailleurs trahi son ami de l’époque Le Président PATASSE et ceci à cause de ce célébrissime Abdoulaye Miskine qui alternativement est de nationnalité tchadienne et centrafricaine. Je veux dire à ce dictateur de Tchad que le sang centrafricain qu’il a coulé et qu’il coule encore lui retournera dessus. Ce qui est sur et certain les peuples tchadien et centrafricain sont unis par la nature et c’est pas son caractère criminel qui les séparera. A l’allure ou vont les choses je suis persuadés qu’il y’aura un jour une bataille tchado-centrafricaine puisque trop c’est trop. C’est n’est pas BOZIZE que je défends à travers cette réaction mais plutôt le peuple centrafricain. Mes frères de nord qui ont beaucoup souffert depuis le déclachement de la rébellion de BOZIZE soutenu par le sanguinaire Déby Itno de Tchad jusqu’à ce jour. J’exhorte mes frères tchadiens surtout les sudistes dont le sort est communs aux nordiste centrafricains de ne pas se laisser faire dans cette situation. Car aujourd’hui c’est notre cas mais demain pourra être le leur.
    Ludovic BOYKETTE.

  2. abdel1990

    Cher Ludovic, 
    Ne souhaitons pas qu’un jour il aura une bataille tchado-centrafricaine, car le sang tchadien à aussi beaucoup couler durant ces dernières années. Le soutiens de Déby a Bozizé nous a coûter beaucoup de pertes humaines en Centrafrique. Il n’est pas hors de questions que ce deux peuples souffrent encore.

  3. abdel

    il ne faut pas oublie tout les rebellions aide par la RCA avant BOZIZE. maintenant ci par hasard une peitit rebellion se declanche à partir de la RCA, je suis d’accord pour que le TCHAd livre une bailaille ouvret à la RCA ou d’autre Etat voisin.

  4. Yorouma

    Il s’assurer de la véracité de ces informations avant de réagir.

  5. DOUMLHANGO

    Pensez plutot à vos situations préoccupantes, que de vous dire de dilatoire car l’avenir de notre continent nous appartient à nous jeunes. Merci à tous.

  6. fadil abba- sidick

    Mo,nsieur le Président Idriss Déby il y a mieux a faire pour le Tchad que d éssayer de régler les problèmes Centrafricains qui regardent la Centrafrique non ?.

  7. abdel1990

    Quelque soit alpha, il n’y aura pas une bataille entre ces deux peuples. Car les Centrafricains sont nos voisins. Alors pensons aux relations de bon voisinage. Nous demanderons tout simplement aux dirigeants de ces deux pays frères d’être sage. La guerre, la rébellion connue par ces deux pays durant les années antérieures les a retardé sur tout le plan. Cependant l’heure est venue pour qu’on tourne la page vers le dialogue, l’entente, la stratégie afin de pouvoir sortir ces derniers de la situation dont ils se trouvent.   

  8. NDANION

    N’oublions pas le mot AHOU