La diplomatie tchadienne face à la vision du développement du Président Idriss Deby.

 

 

« L’Etat émergent est notre principale cible, et tous nos efforts doivent tendre vers sa réalisation […]. Personne ne me fera enlever l’idée que tout développement passe par la capacité des Hommes à agir sur leur destin et cela est possible avec un système performant […]. Mais, croyez-moi, mes chers compatriotes, nous avons trop payé le prix de la légèreté et du laxisme. »

Cet extrait vient de la déclaration récente du Président Idriss Deby à Biltine. Je laisse à d’autres compatriotes le soin d’appliquer cette déclaration d’intention du Président de la République à d’autres aspects de la vie nationale. Pour notre part, nous allons tenter de faire un parallèle entre le fond de cet extrait et notre représentation diplomatique à Genève. Dans le fond, on peut retenir de cette déclaration la performance d’un système et la capacité d’action des hommes pour changer le cours de choses, combinées à l’absence de toute légèreté et de tout laxisme. Telles sont les bases de tout développement et de la construction d’un Etat émergent selon les propos du président.

Cela nous amène à formuler un certain nombre de questionnements. Le système diplomatique tchadien en général, et de manière spécifique, la représentation diplomatique du Tchad à Genève, sont-ils performants ? Les acteurs qui y interviennent manifestent-ils d’une capacité d’action efficace qui apporterait des changements bénéfiques et des résultats tangibles sur le plan du développement du Tchad et des tchadiens ?

Nous allons tenter d’apporter quelques éléments de réponses à travers un fait non des moindres : l’absence répétée du Tchad institutionnel dans des grandes rencontres internationales à Genève, alors qu’il y existe une représentation diplomatique auprès des instances internationales.

Nous constatons qu’il y a un certain nombre de rencontres internationales organisées à Genève qui ont été marquées par l’absence de représentation institutionnelle et/ou politique du Tchad alors que ce sont des espaces opportuns d’échange et de lobbying susceptibles d’apporter des valeurs ajoutées au Tchad dans les différents secteurs où il est demandeur. Nous pourrions dire, sans risque de nous tromper, que cela pourrait être imputé au manque d’implication et au laxisme de la mission diplomatique du Tchad à Genève qui est censé collecter l’information nécessaire et la transmettre, tout en encourageant, et en motivant la participation institutionnelle ou politique.

Outre cette insuffisance, nous pouvons aussi souligner le manque de résultats concrets dans la contribution de notre représentation diplomatique à Genève, ne fût-ce qu’en matière de transfert sur le plan de l’éducation et de la formation professionnelle, de la santé, de la technologie, du développement etc., aussi bien sur le plan bilatéral que multilatéral. Par-dessus tout cela, ce qui frappe, c’est le développement des affaires personnelles et l’attachement au luxe sans se soucier du sort du peuple tchadien et de l’image du Tchad.

Tous ces éléments dénotent d’un système qui n’est pas performant, avec des ingrédients (laxisme, légèreté, goût du luxe…) qui s’opposent au développement selon la conceptualisation du Président de la République. Ce qui hypothèque la réalisation de l’Etat émergent désirée par la plus haute autorité du pays.

Pour y remédier, nous pensons qu’il est nécessaire que tous les acteurs publics soient d’une part sensibilisés autour des enjeux nationaux, régionaux et internationaux du moment, et d’autre part mobilisés et impliqués dans tous les efforts de développement du Tchad, sans perdre de vue les défis qui se posent actuellement à notre pays et dont dépend son destin.

Avec cette nouvelle année qui commence, espérons que la conscience professionnelle, spirituelle, morale et éthique prenne le dessus sur les intérêts personnels, les comportements égoïstes et l’inflation du goût du luxe. Ce qui exige un changement radical dans la manière de penser et d’agir de tout un chacun afin de faire du Tchad un Etat prospère, paisible, attractif et influent. Ce vœu ne peut pas se réaliser si le système garde  les mêmes visions, objectifs et principes d’action, sans accepter de se réformer en profondeur et à tous les échelons avec la participation de tous les tchadiens qui ont, chacun à son niveau, quelque chose à apporter au destin de leur pays.

Talha Mahamat Allim
Genève, Suisse.

 

.

 


Commentaires sur facebook

22 Commentaires

  1. Gerard

    Comme d’habitude, le même acharnement stérile contre la Mission du Tchad à Genève. Faites une évaluation de tous vos écrits contre cette Mission pour en tirer une conclusion: beacoup d’écrits sans aucun résultat. Alors, de grâce ne perdez pas votre temps à prêcher dans le désert! A bon entendeur salut! G.K

  2. tourkou wili

    Mr Talha a occupé un poste au niveau de l.ambassade du tchad en suisse,son objectif, rester constamment à ce poste, patiente toi c,est ainsi la vie.

  3. diplomate

    Très bon article Mr Talha. Je suis admiratif de ta plume et de ta vision pour la diplomatie tchadienne. Les ramassis du régime MPS n’aiment les cadres honnête, sérieux et qui ont de l’amour pour leur pays. Mon cher Talha, tu es resté dans un cheminement cohérent, droit dans tes bottes. Bravo mon gas. Grâce à tes écrits. on a appris des choses utiles sur la diplomatie. Si chaque tchadien développe un secteur comme tu le fais régulièrement, on aura beaucoup avancé. Tes écrits ont eu des effets positifs sur nos missions diplomatiques, je peux en témoigné et dans le cadre académique par l’intermédiaire des stagiaires . Ils vont certainement être utiles pour le Tchad d’aujourd’hui et surtout de demain. Félicitations Mr Talha pour toutes tes œuvres sur la diplomatie tchadienne et il ne faut jamais cédé aux gesticulations des parachutés.

  4. tourkou wili

    Mr le diplomate, l,avocat du diable, dit â ton ami de venir au tchad où il sera casé par ben bakari pour bien aboyer.il est trés facile de critiquer à partir d.une capitale europeénne les cadres du pays. Je ne suis pas l.avocat du mps, mais la plupart des critiques sont orientées. Qui n.a pas volé au tchad? Ceux qui aboient comme des chiens enragés cherchent soit un poste de responsabité soit une audience auprès du pr. c.est dommage.

    • Gerard

      C’est bien vu. Je me demande si M. Diplomate et l’auteur de l’article ne sont une seule et même personne. G.K

      • Maana

        De même c’est à croire que Tourkou Wili et Gérard sont une et même personne ! Puis-je me le permettre ! Plongée depuis plusieurs décennies dans une anarchie sans nom, la société tchadienne dans son ensemble a besoin d’une réforme « en profondeur et à tous les échelons » comme le dit Thala pour la diplomatie ! Nier cela c’est facile lorsque les Statistiques Doing Business de la Banque Mondiale place le Tchad en 2011 le dernier de la classe 183ème sur 183 ! Le cancre est bien celui qui pense qu’il n ya aucune réforme à faire M. Mbailao ! 

  5. diplomate

    Je tire chapeau à Mr Talha et à tous les tchadiens qui œuvrent inlassablement pour un avenir meilleur de leur pays. Merci pour vos analyses édifiantes et riches en enseignements. Par ses attitudes et ses contributions responsables et très utiles, vous faites prendre conscience à vos compatriotes de la nécessité d’un changement de comportement et des politiques publiques dans notre pays en général et dans nos représentations diplomatiques en particulier. Mr Talha ne répondez pas à des âneries et continuez votre route. Je vous assure mon cher compatriote que vous êtes beaucoup lu et apprécié par de nombreux tchadiens. Laissez les aboyer ceux-là qui veulent légitimé leurs détournements des biens de tchadiens et qui sont près à tout et le mot à un sens profond, prêt à tout pour simplement obtenir ou rester à des postes de responsabilité. Continuez votre chemin cher Talha et les tchadiens ont soif de vous lire régulièrement. Vous faites honneur au Tchad. Merci mon cher.

    • mbailao

      Mr le diplomate, vous pensez nous ne sommes pas des tchadiens cancre comme vos parents que vous manipulez facilement. d’abord personne n’a soif de lire ces textes propangandistes et ce talha cherche seulement a se maintenir en suisse et je suis sur que ce type n’a aucun niveau mais qui benificie de la largesse du pouvoir des vauriens, tout comme vous Mr le diplomate

  6. poli

    Aux âmes bien nées les valeurs n’attendent point le nombre des années! nous vous seront redevables éternellement cher frère, vos plûmes résisterons aux menaces qui planent sur la liberté de penser et d’écrire. Le Tchad vous observe et vous promet un traitement de choix dans notre futur proche avenir InchALLAH. Moi je dis TALHA Président le pays serait sauvé.

  7. Maana

    Superbe analyse ! Merci de ta réflexion TMA ! La diplomatie comme toute la société tchadienne doit « Se réformer en profondeur et à tous les échelons » !

  8. tchadien

    Il est incontestable que Talha dérange par ses écrits les pilleurs, les criminels, les manipulateurs et les efféminés du régime MPS. Les tchadiens lui reconnaissent cette qualité d’homme intègre, compétent et modeste qui partagent avec ses compatriotes ses contributions utiles pour le pays. il a fait ses preuves aussi bien au Tchad qu’en Suisse et à ce courage et honnêteté intellectuel de signer ses articles et de dénoncer la mafia qui se vit à l’ambassade du Tchad à Genève. Bravo et bonne continuation.

  9. ambassadeur

    Mr Talha poursuivez comme d’habitude vos réflexions très intéressantes, le Tchad a besoin de vous aujourd’hui plus que jamais. Laissez les insulter ceux là qui ne récolteront que ce qu’ils ont semé. La force du cœur, de l’esprit et du bon sens qui te caractérise est ton meilleur allié.

  10. tourkou wili

    Le ridicule ne tue pas dans ce pays.Si notre frére Talha veut enseigner la diplomatie aux tchadiens, c.est une bonne chose, le pays possede des facs et instituts à gogo, donc, il ne sert â rien d,aboyer loin du pays comme un chien. Mr talha et ses amis ne peuvent nous enseigner la diplomatie , la bonne gouvernance etc… le cancre, est une personne qui parle trop comme talha, diplomate,ambassadeur,maana etc… Les tchadiens une fois à l.exterieur du pays oublient les réalités du pays, font des comparaisons irréalistes.Ces gens là deviennent des apatrides sans se rendre compte.Nous voulons vivre tchadiens et mourir tchadiens sans copier sur la maniere de vivre

  11. ambassadeur

    Décidément tourkou est hypnotisé et a la trouille devant Talha. Les esprits faibles sont toujours de cette nature. Preuve que les écrits de Talha sont assez profondes et ont les mérite de réveiller les consciences citoyennes. Cher Talha persévère dans cette bonne et noble direction que tu as entamé depuis des années. Nous sommes fière de toi.
    tourkou, Allah yachfik.

    • Gerard

      Malheureusement, il n’y a rien de profond au plan de réflexion dans les écrits de Talha, en dehors du concept déjà connu de tous « diplomatie de développement » qu’il s’est trouvé pour s’attaquer continuellement à la Mission du Tchad à Genève. Ce que je ne comprends pas dans la logique de Talha, c’est sa prétention de faire croire que tout ceux qui ont travaillé depuis l’indépendance de notre pays et ceux qui travaillent présentement dans le cadre de la diplomatie sont des ignares qui ne comprennent rien du domaine. Je ne pense pas qu’un séjour, aussi long soit-il, en Suisse a fait de lui un diplomate hors pair pour donner des leçons partout, en tout et à tous. J’invite mon jeune frère à faire preuve de retenue et de modestie. G.K

    • tog

      bien dit.reponse du berger ala bergere.desole pour tw cher frere tourkou,on diraik tè sur une autre planete.un proverbe de chez moi dit »une vieille est toujour genee quand on d’os desseché »

  12. Boukar

    les pratiques de notre diplomatie sont malsaines. Je suis d’accord avec Mr talha qui a eu le courage et l’honnêteté intellectuel de dénoncer ces pratiques et de tracer des pistes de solutions qui feront honneur au Tchad et rendront la fierté aux tchadiens. Il faut toujours encourager de personnes comme talha parce que le Tchad a besoin de tels citoyens consciencieux, dévoués et aimant leur pays. Par leurs écrits, ils nous forment et nous informent. Chapeaux les gas et en avant.

  13. Toumai

    L’honnêteté intellectuel m’oblige à dire que talha n’a jamais eu la prétention insinuée par Gerard. Ce sont des allégations sans fondements. Ses réflexions assez édifiantes, profondes et assez utiles pour le Tchad sont à insérer dans le système éducatif tchadien C’est un père de famille d’une grande modestie et croyant. Par contre, il est vrai que talha dérange ceux qui ont érigé l’injustice, l’indignité, la médiocrité, l’hypocrisie en système de gouvernance. Et ça malheureusement ces voyous de la République ne veulent pas entendre cela. Il défend les victimes par sa plume, tout est en son honneur. Talha ne donne pas des leçons mais apporte ses contributions citoyennes pour que les pratiques nuisibles à l’intérêt général comme ce qui se passe à l’ambassade du Tchad à Genève et connu de tous les tchadiens cessent. Comme d’autres l’ont fait, j’exhorte notre diplomate talha à garder le cap. Vous êtes très utile pour le Tchad.

    • Gerard

      De quelles victimes il s’agit? Et en quoi Talha les défend? J’ai comme l’impression que vous ne lisez pas attentivement les papiers de Talha. Tout tourne autour de la Mission du Tchad à Genève. G.K

  14. khamis

    Gerard, va te faire soigner. Tu souffre d’une maladie mentale.Allah Yachfik. Talha défend les victimes de l’ambassade du Tchad à Genève ou d’ailleurs. mais une chose est certaine, ces agissements et ces injustices dont victimes les tchadiens, y compris ceux de l’ambassade du Tchad à Genève ne resteront pas impunis. Djakallahou kheiran Talha. Continue tes belles reflexions spirituelles, diplomatiques, politiques. sociales, éducatives et autres. Tu apporte plus des valeurs ajoutées par tes écrits au Tchad que des gesticulations farfelues et des absurdités de genre gerard. Je lui conseille la chose suivante: Qu’il ait le courage de faire des contributions utiles comme celles de Talha avec sa signature et son vrai identité et non pas venir nous divertir avec des mesquineries et du voyourisme. Prend de la hauteur comme talha qui est mieux lu et apprecié.

    • Gerard

      Merci Khamis! Est malade mental celui qui insulte quand il manque d’arguemnts. Que Dieu vous aide à redevenir une personne bien éduquée qui se respecte et qui respecte les autres. G.K

  15. khamis

    Il est évident que Talha a toujours développé des arguments raisonnables et justes pour étayer ses réflexions et ses analyses dans la responsabilité et le respect des autres. De ce point de vue, on peut rien lui reprocher. Par contre ce que Gerad avance ne repose sur aucune argumentation sérieuse et raisonnable. Il fait ce qu’on appelle de la distraction stratégique, c’est-à-dire faire tout pour divertir. Or, cette façon de faire n’est ni raisonnable, ni utile et n’apporte rien dans le débat constructif que talha a lancé. Et quand on est pas raisonnable, on peut qualifié cela d’absence de la raison voire même d’une maladie. Cela n’a rien d’insultant mais simplement correspond parfaitement aux gesticulations de Richard. C’est pourquoi je dis Allah yachfi pour qu’il revienne à la raison, du moins au bon sens. Fraternellement.