Les Brèves de N’djaména: Deby n’est pas allé jusqu’au bout, mais pourquoi ?

Selon des diverses sources concordantes, l’amendement de la constitution avait pour objectif de créer entre autres un poste de vice Président, un poste de dauphin, la suppression de l’inamovibilité des juges de la Cour Suprême et enfin la suppression de la neutralité constitutionnelle du Président de la République par rapport aux partis politiques. Deby a effectué les 2 derniers amendements, par contre les 2 premiers il ne l’a pas osé, pourquoi ? Selon les nombreuses spéculations véhiculées par son entourage et le microcosme politique tchadien, 2 raisons sont avancées : la 1ère, Deby aurait mal pris la fuite de l’info et s’en serait violemment pris aux membres du Comité restreint chargé de conduire les opérations sur les amendements ; Kabadi, Samir, etc. 2ème raison avancée par les mêmes canaux, aurait été la réticence pour ne pas dire l’opposition des députés du MPS face à l’introduction d’un poste de vice-Président.

Toujours est-il que, selon plusieurs observateurs, ce n’est que partie remise. Deby aurait besoin d’un long séjour en Afrique du Sud ou en Chine pour se refaire une bonne santé, pour cela il a besoin de confier le pouvoir au duo composé de la 1ère Dame et de son fils Zakaria, celui-là même qui festoyait à Paris en jetant en l’air des milliers d’euro. L’idée reste donc dans l’air, et sans passer par l’Assemblée nationale, Deby va user et abuser de la future nouvelle Cour suprême pour effectuer l’amendement en question. En effet la nouvelle Cour suprême, débarrassée d’un Abdel Rahim Brème, accusé de ne pas pouvoir ou vouloir trouver promptement des habillages juridiques à tous les actes anti-constitutionnels, anti-démocratiques et liberticides de Deby ou de son Gouvernement, avec des juges qui ne sont plus inamovibles, cette Cour suprême sera donc à la dévotion totale de Deby qui peut nommer ou renvoyer n’importe quel juge à n’importe quel moment, et elle fera tout ce que Deby va demander y compris la création d’un poste de vice-président sans passer par l’Assemblée Nationale.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

11 Commentaires

  1. Richelieu

    Tripatouillage! tripatouillage! et tripatouillage!

  2. Adoum2014

    Qu’il fasse tout ce qui lui semble bon pour le moment. Mais quand il meurt, c’est pas à lui d’en décider de son remplaçant. Qui vivra vera. A bon entendeur salut. 

  3. IDI

    Rires! Il reve bien ce Mr qui pense avec ses couilles. Va en chine ou en Afrique, Hinda va diriger si tu meurs là Hinda va fuir. C’est ça ton constitution.Hihihi!!

  4. tog

    LE MONDE S’EFONDRE.THE THINGS FALL A PART.

  5. CANDIDE

    Qu’est-ce qui vous a tout raconté ceci? N’inventer rien svp compatriote.

  6. prince nahar

    Fait c’qui vous semble a faire 

  7. Mic mac

    Moi je ne pense pas ainsi , d’autant plus que la révision de cet articule prend en considération plusieurs paramètres.

  8. Gerard

    Quelles que soient les motivations soustendant la révision de la Constitution, c’est une décision inopportune et injustifiée. Que Dieu préserve le Tchad! G.K

  9. xavier

    Toute chose a un début et a un fin,lui il es déjà au sommet de la tour et en voulant monter plus haut il declanche sa chute,que le bon Dieu
    nous en preserve.

  10. mht saboure

    il ne faut pas que les gens decident a la place de Dieux. dont lui seul donne le pouvoir a celui qui veu et arrache en meme temps. en realité,il donne le pouvoir a celui l’aime.