Communiqué No.003/CS/RCA/13/01/2013 relatif aux Accords du 11 janvier 2013 de Libreville concernant la République centrafricaine

« La victoire a cent pères, mais la défaite est son orphelin».
John F. Kennedy

Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA tient à accueillir avec satisfaction, au nom du peuple centrafricain les résultats des négociations entre toutes les forces vives de la nation centrafricaine sous l’égide des sages Présidents des pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CÉÉAC) du 09 au 11 janvier 2013.
Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA tient aussi à remercier tant la générosité de ces Chefs d’États à saluer le concours de l’assemble du corps diplomatique accrédité dans la sous-région de l’Afrique centrale ainsi que le sens de responsabilité des acteurs politiques centrafricains qui ont permis la conclusion de cet accord pour le respect des vies humaines de notre population longtemps meurtrie.
Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA réitère que sa priorité des priorités est la sécurité de la population centrafricaine et des personnes vivant en République Centrafricaine ainsi que de celle de leurs propriétés qui doivent être assurées sur tout le territoire national tout en garantissant l’inviolabilité des frontières de nos voisins.

Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA tient à annoncer qu’aucun acte de vandalisme ou de pillage n’y sera toléré. Il y va de même pour des actes ou propos à caractère discriminatoire fondé sur des croyances religieuses ou des origines territoriales. Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA rappelle que notre pays est un pays où chaque citoyen adhère à la religion de son choix. C’est ainsi que les feux Présidents Jean-Bedel Bokassa s’était converti à l’Islam en portant le nom de Salah Eddine Ahmed Bokassa et Ange-Félix Patassé celui de Moustapha Patassé et tout le monde au pays en était fier et content dans le calme.

Le Conseil Suprême de SÉLÉKA-RCA en appelle à la vigilance du peuple face aux sabotages potentiels des ennemis du peuple et du pays pour nuire les actions du gouvernement de transition dont l’ultime ambition est de mettre notre nation dans la voie de ne plus refaire les mauvaises pratiques connues et reconnues de tous dans la gestion des affaires publiques. Gare à ceux qui ont une passion débordante des biens publics dont ils se serviraient sans honte ni vergogne et détruiraient tout ce qu’ils ne pourraient pas dérober.

La coalition SÉLÉKA accepte d’assumer des responsabilités dans la gouvernance de transition de la République centrafricaine dans le calme pour les mois avenir afin de doter le pays des institutions modernes pour son développement. Ainsi, la gestion des affaires publiques sera faite avec une rigueur implacable dans la transparence la plus totale.

Ce sera la victoire du peuple centrafricain et la défaite de personne.

Justin KomboLe Conseil Suprême de SÉLÉKA_RCA
Émail : zokoyzosozola@yahoo.com


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. fati

    Bonne analyse pour la situation