Interview du Général Mahamat Nour Abdelkerim, ancien ministre Tchadien de la défense

Avec la décision du Tchad d’envoyer un contingent au Mali, notre rédaction  à joint Le Général Mahamat Nour Abdelkerim, ancien ministre Tchadien de la défense pour recueillir ses impressions, ses analyses et ses craintes.

Tchadactuel : Général Mahamat Nour, certains tchadiens condamnent l’envoi  des troupes Tchadiennes au Mali, que pensez-vous-même de  la décision du gouvernement Tchadien ?

Mahamat Nour Abdelkerim: je crois honnêtement et sans esprit de polémique que nos soldats participent à une mission juste, et tous les tchadiens doivent être solidaire de nos forces, car la menace ne se limite pas au Mali et ne se confond pas aux problèmes internes Tchado-Tchadiens. Souvenons nous que nous avons déjà perdu un compatriote qui travaillait pour l’ONG ALIMA au Niger : Aimé Soloumbaye ; c’est une victime civile des mêmes groupes qui sèment la désolation actuelle au Mali. Ces Islamistes se battent pour instaurer des Etats islamiques, or comme la plupart des sahéliens, nous chérissons notre Tchad Laïc. Nous avons beaucoup des raisons de soutenir nos soldats au Mali.

 Tchadactuel : Pensez-vous que les soldats Tchadiens sont préparés et bien équipés pour livrer cette guerre au Mali ?

Mahamat Nour Abdelkerim: je sais que les militaires Tchadiens sont peut être moins équipés par rapport au militaire Français, mais ils sont plus expérimentés et aguerris au combats motorisés sur des terrains dégagés que les forces spéciales françaises.

Tchadactuel : On parle de 2000 soldats Tchadiens, est ce que cela suffit pour tenir un front face aux islamistes qui semblent disposer d’un arsenal important et une connaissance du vaste désert malien ?

Mahamat Nour Abdelkerim: 2000 soldats c’est nettement suffisant dans une opération ou ne participent pas seulement des militaires Tchadiens. Je crois que ce qu’il ne faut pas perdre de vu, c’est qu’on doit faire face à des islamistes qui ne se battent pas pour gagner mais pour mourir. C’est pourquoi le choix des unités doit concerner celles qui sont  mieux expérimentées à ce type de théâtre. Nous ne devons pas faire l’erreur qu’on à faite en RD Congo lorsque nos soldats ont été humilié par les soldats Tutsi, par ce que ne connaissant pas le terrain, mais aussi par ce qu’on a sous estimé l’ennemi.

Tchadactuel : craignez-vous l’enlisement au Mali ?

Mahamat Nour Abdelkerim: je ne pense pas à l’enlisement en temps que tel, mais dans l’hypothèse ou les opérations  dureraient  plus de six mois, il faut préparer les hommes à contrer les thèses et propagandes des islamistes. Nous avons  au Tchad une expérience avec la capture d’Abderrazak EL para du GSPC et ses hommes par le MDJT ou les prisonniers passaient le claire de leurs temps à sensibiliser en vain les hommes à leurs thèses. Je crois que  nos soldats doivent être sensibilisés sur la justesse de leurs combats pour la libération du Nord Mali. Ils doivent être sensibilisés sur le fait qu’ils viennent combattre des trafiquants et des terroristes qui prônent un islam intolérant. Cela doit être une dimension non négligeable dans le maintien de morale des troupes.

Tchadactuel : Ne craignez vous pas plutôt une faille dans le commandement des troupes ?

Mahamat Nour Abdelkerim: Non je ne crois. je ne crois pas par ce que je connais le Général Idriss Deby, j’ai travaillé avec lui et je l’ai aussi combattu. En ce qui concerne la direction des batailles, je parle bien des bataille, c’est l’un des Général de terrain le plus expérimenté au sahel et dans le désert pour les combats en unité motorisée. Il a dirigé ou codirigé la plupart des batailles qui se sont passées depuis 1980 au Tchad ou à l’étranger impliquant des troupes Tchadiennes. Il a l’habitude de suivre directement ses hommes sur le terrain, par téléphone et  par Radio.  Je  ne pense pas que le contingent Tchadien aura de ce point de vu un problème de commandement.

Tchadactuel : Ne pensez-vous pas que le problème sera la coordination avec les autres contingents ?

Mahamat Nour Abdelkerim: vous touchez à un problème important, c’est vrai que la plupart des officiers et soldats Tchadiens expérimentés et aguerris pour les combats dans ce type de théâtre sont analphabètes. Il faut les respecter et savoir qu’ils sont présents pour se battre. Pour la coordination avec les autres il va falloir faire les signes distinctifs reconnaissables entre les différents contingents. Il s’agit par exemple de faire de marques sur les capots des voitures pour les différencier de ceux des islamistes afin d’éviter des bombardements aériens par erreur des véhicules de la coalition, des signes sur les casquettes ou sur les épaulettes, bref des choses qui semblent être évidentes mais qui apparaissent plus tard comme des faiblesses des coalitions.

Tchadactuel : Ne croyez-vous pas qu’il ya des choses à regarder aussi du coté de l’Etat Major Tchadien ?

Mahamat Nour Abdelkerim: Oui, c’est évident, mais je m’attarderai sur  le point relatif à la relève et au renfort. Il faut penser à relever les soldats  au bout 4 mois maximum. C’est pourquoi l’Etat major des armées doit dès cette semaine si ce n’est déjà fait,  préparer les unités qui doivent relever ceux qui sont partis ou qui doivent leur venir tout de suite en renfort si c’est nécessaire. Je crois qu’il faut aussi penser à  faire voyager les convois de la relève par la route afin qu’il découvre le désert et sahel de ouest africain.

Tchadactuel : pensez-vous qu’en décidant d’envoyer le plus gros contingents africains au Mali, le Tchad n’expose-t-il pas ses ressortissants à la menace terroriste ?

Mahamat Nour Abdelkerim: la menace est réelle, les Islamistes ont gardé un mauvais souvenir du Tchad et des Tchadiens. Je mentionnais tout à l’heure que le leader du Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC), l’ancêtre d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Abderrazak El Para a été arrêté au Tchad par le MDJT et livré à l’Algérie. Les islamistes n’aiment pas les Tchadien et la preuve la plus récente et l’assassinat d’Aimé Soulembaye notre compatriote qui travaillait pour l’ONG ALEMA qui était le seul otage du groupe à être assassiné au Niger. Le gouvernement doit prendre des mesures pour sensibiliser les Tchadiens ou qu’ils soient et surtout ceux qui vivent ou étudient au Maghreb.

Tchadactuel : Finalement quelles peuvent être les retombés de cette participation ?

Mahamat Nour Abdelkerim: Cette mission peut avoir des retombés positives à court, moyen et long terme et peut procurer d’autres avantages, tout dépendra d’une part  de la capacité, de l’audace et de la clairvoyance des diplomates Tchadiens et d’autre part de la finesse d’esprit du président Deby qui doit saisir l’occasion de renforcer l’image démocratique Tchad.

Tchadactuel : Votre mot de la fin

 Mahamat Nour Abdelkerim: Pour une mission aussi juste, tout le Tchad doit être derrière ses garçons.

Tchadactuel : Nous vous remercions d’avoir accepté cette interview !



Commentaires sur facebook

12 Commentaires

  1. Kalam Khatir

    Penses- tu vraiment que ce sont des musulmans ? Ce sont des trafiquants de drogue, des bandits  et des criminels qui salissent plutôt l’ISLAM. 

  2. Tourja

    Sont des terroristes ! Faut pas confondre , un musulman @ et un terroriste c’est bien deux choses différents !

  3. ali ramadane

    Ne dite pa k g pri position mé c la verit ,k ntr cher général à divulgué,n melangeon pa ls chose.l’Islam c 1e religion 2 pardn é 2 la toleranc,alor k ls islamiste en on 1e otr,dnc mn souhait é k no 2000 forc 2 defense aneanti tou,pr kil nié pa islamiste ki c couvre par l’islam,

  4. Abdel. K

    Au moins pour la première fois les tchadien (une grande partie, du moins) ont prevalu le nationalisme, sur la participation de nos force de defense et de sécurité au côté de nos freres maliens victime des consequences de la guerre en Lybie. Il faut saluer ce esprit qui prevaut.

  5. Ali

    J’apprécie pas l’intervention du Tchad,néanmoins je suis d’accord avec le général pour l’esprit de solidarité et du soutien à nos troupe.c’est le moment de mettre de coté nos divergences et bien mener cette mission sans trop des pertes du cotés de nos frères mais également et surtout les pauvres civiles.L’armée doit faire attention à c point là.

  6. Kerouani

    Franchement, je ne sais pas pour qui roule Mahamat Nour? En lisant le txt, des deux choses l’une: soit deby l’a demandé expressément d le soutenir, soit il fait les yeux doux à Deby. Pourquoi aller au Mali? On devrait alors envoyer les tchadiens en Afghanistan, Pakistan, Philippines, en Algérie, etc.

  7. Abakar brahim

    Concernant l’envoi des troupes tchadien,En fin voila un expert qui vient de raisonner et vraiment il a cerner les points clés.mais s’il s’agit des terroristes ou pas je peut pas le confirmer.

  8. karim

    c’est une analyse vraiment objective à laquelle j’adhère entièrement monsieur le général.cela démontre à suffisance votre esprit d’homme d’État et nationaliste qui défend les causes justes.le Tchad a besoin d’un homme de votre carrure et de votre trempe pour la justice et le développement.
    les extrémistes religieux qui tues les innocents ne doivent pas avoir de soutient des vrai musulmans que nous sommes. L’islam est par définition, la soumission à un Dieu unique et à ses messager et point de contrainte en islam.c’est donc une religion de tolérance et d’amour et non de haine et de violence. Karim

  9. hagrami djouma salah oki

    est ce q’un afric1 et un europeen sont egau dns le monde

  10. aboubakr

    Oui nous sommes tous rejeter le terrorisme, mais frapper traiter faut pas nos sept de coeur de l’Afrique, mais la volonté des Français que vous voulez augmenter et d’étendre son influence dans la région a été étonné de M. générale qui Nsay étant terroriser par l’exploitation des enfants tchadiens innocents et jeté dans perdants des guerres et le résultat fut qu’il était en mesure de recueillir une fortune d’argent et de formation de richesse avec le sang de l’isolation des enfants innocents n’a pas le droit de parler à mon avis, n’est pas différent de ces combattants extrémistes au Mali

  11. Aimaissou Zolossou Ifogo

    Mr. Mahamat Annour Doutoum, juste vous dire que c’est l’Etat Tchad laic qui combat des voyous pretendus musulmans djihadistes au nord Mali mais pas le comite islamique du Tchad qui a envoye un contingent des musulmans pour combattre d’autres musulmans. Ayez aumoins cette honnetete intellectuelle de faire la nuance entre l’Etat et les composantes de l’Etat. Merci

  12. masaranè

    moi je crois que le général a bien parle en faisant la part des chose je tire moi chapeau