Mali, le grain de sable

La mort du Commandant des forces spéciales tchadiennes et de ses 13 compagnons, ramène au devant de la scène nationale, le rôle, la place et la situation des tchadiens sur le front malien. Un journal satirique français avait imagé l’arrivée des soldats français au Mali. A leur descente d’avion les français ne trouvent aucun militaire malien sur place, alors ils demandent à un passant : « mais où sont les maliens ? » et le passant de répondre : « ils sont dans les bistrots, en train de suivre la CAN ! »  Aujourd’hui on se pose la même question par rapport aux troupes de la CDEAO, où sont-elles ? Entrain de commenter dans les bistrots l’après CAN ? Ainsi donc, si on ne s’est fié qu’aux troupes ouest-africaines ou aux nombreuses résolutions de l’ONU, le Mali aurait été occupé et pour longtemps par cette bande d’obscurantistes, moyenâgeux et rétrogrades des djihadistes. Que les pourfendeurs du néocolonialisme et autre françafrique trouvent l’intervention française au Mali  obsolète et incongrue,  c’est une autre affaire, mais pour les maliens en particulier et les africains en général, ce n’est plus le cas. Oui, les interventions françaises en Afrique furent jadis obsolètes et incongrues, mais pas celle présente du Mali ; celle là, elle est salutaire et salvatrice ; on ne peut imaginer ce que serait le Mali et le reste de l’Afrique sahélienne si les djihadistes n’ont pas été stoppés par l’intervention française : une pandémie incurable.

L’intervention française soutenue par des appuis des pays africains, devrait permettre de chasser les djihadistes hors du Mali, diminuer substantiellement leur capacité de nuisance dans la sous région, permettre au Mali  d’organiser des élections libres et transparentes et régler la question touarègue dans le cadre des institutions républicaines existantes. Ce vaste programme idéal ne peut être possible à condition d’enlever le petit grain de sable qui continue à faire grincer la machine. Ce petit grain de sable s’appelle la complicité ou la connivence entre les français et le MNLA, ce groupuscule sécessionniste, truffé des djihadistes et des narcotrafiquant et par qui la calamité a envahi le Mali. Une question : pourquoi il n’y a pas des troupes maliennes à Kidal ? Pourquoi les français patrouillent ensemble avec les éléments de MNLA à Kidal? Quand on sait que toutes les actions que les djihadistes effectuent au Nord du Mali, surtout celle qui a causé la mort des 13 tchadiens, est effectuée avec la complicité des éléments du MNLA.

L’homme de la rue a toujours accusé la France d’être derrière les rebellions touarègue. C’est le bâton que la France agite si les pays du Sahel producteurs de  l’uranium expriment des velléités nationalistes ou essaient de faire évoluer en leur faveur les contrats existants, insistent ces mêmes mauvaises langues. Mais aujourd’hui le contexte est tout à fait diffèrent. Sans escamoter la question réelle et objective touarègue en Afrique de l’Ouest, continuer à entretenir des relations douteuses avec un groupe par qui  le mal est rentré, un groupe qui continue à exiger la partition du Mali « puisque ‘elle refuse la présence de l’armée malienne à Kidal» (AFP du 13 Fév.), non seulement corrobore les inquiétudes des locaux sur le rôle de la France dans l’émergence des rebellions touarègue, mais aussi  risque fort d’entacher durablement la beauté de l’opération Serval.

Beremadji Félix
 N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

13 Commentaires

  1. Richelieu

    Superbe papier!

    • mahmat

      Je suis desole DEBY est entrain de vendre nos soldats pour se positioner sur le plan internationale. Mais les soldats en ont marre de ce manoeuvre, qui assurera le lendemain de leur projenitures et leur traitement sur le plan national et international?

  2. Haroune Adam Charfadine

    Retenons très bien que a chaque conflit politique, millitaire, économique…
    Et que la France, la Royaume-unie ou l’Etats-unis s’interresse a ce conflit, il ya sans doute un très bon interet en cachette, qui risque meme de nous conduire vers la guerre civil!

  3. Mansour Soum

    Permettez moi d’abord de prier pour ses vaillants fils de l’Afrique. Que le.Tout Puissant leur accorde le Paradis et veille sur leurs familles. Chers freres tchadiens nous maliens sommes profondement touches par cet evennement et Dieu le sait donc peu importes ceux qui font .des amalgames.
    L analyse du journaliste est pertinente et juste.J espere que la France rectifiera son tir

  4. Khalil Issa

    Au moment ou le Tchad vit dans la paix, certains de ses vaillants fils vont mourir si loin de leur terre natale. Je comprends que la cause est noble, mais apparemment, l’on se moque de la gueule des Tchadiens. Ou sont, d’abord, et avant tout, les militaires « Maliens ». Oui, ils sont entrain de faire leur petite geguerre de « berets verts contre berets rouges ». Et ou sont-elles, les autres troupes de la CDEAO?
    Malgre mes reserves sur l’envoi de nos fils et filles dans cette sale guerre du moyen-age, j’avais decide de les supporter car ils sont en mission militaire au nom de notre grand pays.
    Mais ces morts hier m’ont vraiment choque et depuis hier je n’arrive pas a fermer l’oeil (pourtand je suis si loin a Brooklyn, New York).
    Je prie le president Idriss Deby de nous ramener nos soldats au pays. Qu’il se rende compte que les maliens eux-meme ne veulent se battre et que les autres Africains nous regardent tout simplement en se disant: « Laissez ces vaillants guerriers Tchadiens se battre pour nous »….Et nous voici entrain de verser notre sang encore. Ces jeunes pouvaient etre aupres de leur famille entrain de savourer la Renaissance Tchadienne.

  5. Mbodou

    Cette guerre ne concerne guere les vrais Tchadiens qui vivaient de mois d’un dollar par jour avec des regions entieres souffrant de famine chronique, sans eau et sans electricité, meme dans la seule ville capitale de N’djamena depuis l’arrivée de la tyranie au pouvoir en 1990. Cette armée de Tora-Bora n’est qu’une bande de mecreants, de coupeurs de route, de meurtriers, et des voleurs de moto (autrefois des VB). Leur mort ne fera que plaisir aux tchadiens qui aspirent à une liberation prochaine de leur pays.

    • HAD

      meme si tout ce que t’as dit est vrai, ces gens restent des fils du pays et donc nos frères!

    • mht

      Ce qui sont mort il y a des goranes, des tamas, des saras, des arabes, des hadjarais et bien sur des zakawa presque tout le pays qui est en deuille. je pense envoyant ta remarque tu n’a pas un parent militaire et je pense tu as des parents commerçant escro qui ont mis le tchad en crise économique en achetant des bons et marchés de tresor public par corruption auprés des fonctionnaires et qui ont amenés la corruption au tchad. tu nous dit ya la famine chronique au tchad oui mais ce beaucoup plus de votre region aller eradiquer avec l’argent avec de l’argent de l’Etat que vous avez piller et rester dans votre region faire de l’agriculture,peche et l’elevage au lieu faire l’exode à N’Djamena en laissant les femmes et les enfants au village. Vous laissez les femmes et les enfants aux villages ils ne peuvent rien faire sans les bras valide biensur il y’aura la famine et maintenant avec la fermeture des canaux de tresor public auquels vous pillez.

  6. fadil abba- sidick

    Les supputations n ont plus lieu d etre hélas ,la guerre est belle et bien commencée et les fils du Tchad bien engagés ds un conflit qui malheureusement va durer et endeuiller une eniéme fois les familles Tchadiennes .Depuis son accession a l indépendance le Tchad n a jamais connu un seul jour de paix ..Est – ce à dire que le Tchad a vocation a etre un va – t en guerre ? Pendant combien de temps encore les valeureux fils du Tchad devront ils servir de chair a canon ? On nous parle sans arret de l arrivée de renforts africains qui devraient prendre la suite des armées françaises et tchadiennes .Force est de constater qu aucun pays africain francophone n est capable d assurer la securité des territoires repris aux islamistes y compris le Tchad qui bientot n aura plus le potentiel humain pour y parvenir .Après le Congo de Mr Denis Sassou ,la RCA de Mr Bozizé , voici le Mali et demain qu en sera t il ? et pourquoi pour qui? au nom de quoi ? Aujourd hui Monsieur Hollande dit « pour que le mali retrouve son intégrité » don acte et le sous sol malien? .Qui va l exploiter ……Qui va en tirer des benefices ?..le Mali ? .Quand au president Déby ;lui n a que faire du sous sol Malien encore moins des milliers de vies humaines Tchadiennes sacrifiées sur l autel de la survie .La survie de son régime garantie par la France et qui passe obligatoirement par l aide du tchad ds cette guerre. Sachez monsieur Déby qu en politique rien n est garantie surtout avec la France ,qui n oublie pas vos dires sur monsieur hollande lors de la présidentielle et surtout l ombre de Feu ibn omar et des milliers de tchadiens morts ou assassinés qui plane comme un vautour sur vous et votre régime

  7. Abakar Assileck Halata

    Le Tchad a des grands défis socio-économiques à relever , au moment ou la santé , l’éducation , l’emploi , ou l’habitat sont presque en panne ou inexistant. Pourquoi devrions-nous toujours nous taire ou inventer de subterfuge pour aborder les problèmes de fond sans complaisance pour résoudre ce probléme structurel de notre armée. L’armée est sensée être le creuset de l’unité nationale , une armée qui à des repères et qualités , le mérite , l’honneur , le secret militaire , l’unité de la troupe , l’ambiance patriotique et le respect de l’ordre militaire , la loyauté etc.. Cette armée au Tchad est tout sauf républicaine , Deby a favorisé les siens en galon et en poste . Une armée dévouée à Deby aller même à liquider des responsables politiques ( Ibni Oumar, Guetty Mahamat , Behidi, Moise Ketté ….) tribalisée .Même si par principe nous partageons l’idée de combattre ces égarés ( jihadistes) mais la participation de Deby est opportuniste , faire participer nos soldats à hauteur de 2200 soldats pour un pays 12 millions d’habitants, alors que le Nigeria avec sa puissance et sa grandeur n’a envoyé que 700 est illogique . Le Tchad mauvais éléve dans L’IDH est la corruption , est fait parti des PPTE ( pays pauvres trés endettés) . le bras de fer syndicat gouvernement reprendra mi Mars , donc la crise sociale persiste. Qui paye la facture de cet engagement au Mali? certes cette question de l’intervention du Tchad au Mali divise l’opinion . Je respecte le choix de ceux qui ont fait le choix de servir sans se poser des questions, reposez en paix. car ces soldats ne décident pas leurs missions , ni des objectifs à atteindre c’est Deby. s’opposer à l’engagement de nos soldats n’est pas manquer du patriotisme ou du respect à ces derniers , mais au contraire penser qu’ils valent mieux que le bourbier où on les a jété et que le Tchad à d’autre priorité , car personne ne peut estimé la durée et le coût que cette guerre va coûter. Et d’ailleurs les effets collatéraux de la guerre comme ce génocide encours contre les touaregs , les peuls et les arabes ? La solution à cette guerre est d’ordre politique et entre maliens à mon humble avis.

  8. DOURBALI YAORO

    Morts pour rien.
    Ces tchadiens sont morts pour rein. Ils ont été utilisés comme de la chair à canon. Pendant que les Maliens et les Ouest Africains vaquent tranquillement à leurs occupations, notre pays est en deuil. Des dizaines des Tchadiens sont morts inutilement, des familles sont endeuillées inutilement. Il suffit juste d’écouter, lire ou regarder les médias maliens pour se rendre compte que les Ouest Africains s’en foutent complètement de la présence des militaires tchadiens venus se battre pour la CEDEAO. Le véritable problème, c’est qu’ils se demandent ce que nous sommes venus chercher chez eux. Ils nous traitent comme des malpropres et sont prêts à nous renvoyer chez nous avec nos dizaines de cadavres.
    Chers frères, les Maliens, les Ouest Africains se moquent de nous. Ils nous prennent pour des idiots. Nous continuons à jouet ce rôle et je remarque même que nous nous plaisons bien dans ce rôle. Arrêtons de jouer la comédie et redevenons un tout petit peu lucides : CETTE GUERRE NE NOUS CONCERNE PAS, C’EST L’AFFAIRE DES MALIENNS, QU’ILS SE DEBOUILLENT AVEC LEURS ISLAMISTES.
    Vous qui avez une grande écoute, femmes et hommes de bonnes volonté, LANCEZ UNE PETITION DES AUJOURDHUI pour demander sans tarder le retour immédiat de nos soldats. Cela ne ferait pas de nous des peureux, des gens sans courage. Bien au contraire, cela permettrait d’éviter à consoler des veuves, des orphelins.
    Nous avons des combats plus importants à mener : notre système éducatif est complètement décapité, notre agriculture défaillante, notre système de santé inexistant, notre système social menacé, notre économie effondré, nos infrastructures inexistants. Voila des combats qui méritent qu’on ait des martyrs s’il le faut.