Le Tchad pas « démotivé » par la mort de 23 de ses soldats au Mali – Apa

La mort de 23 soldats tchadiens au Mali ne saurait « démotiver » le Tchad à aller jusqu’au bout de son engagement, a déclaré mardi à Abidjan, le ministre délégué à la défense et aux anciens combattants du Tchad, Benaindo Tatola.

« Ca ne pourra pas nous démotiver parce que c’est un engagement que nous avons pris », a-t-il dit dans un entretien à APA, à la veille du 42ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ajoutant que son pays est plus déterminé que jamais malgré la perte de ces hommes.

« Même si dans le parcours le Tchad perd quelques hommes, ça ne veut pas dire qu’il va cesser son action. Nous irons jusqu’au bout pour que l’objectif soit atteint », a-t-il encore dit.

Parlant du banditisme dans la zone sahélienne, qui se caractérise entre autres par le trafic de drogue, il a fait remarquer que la situation au Mali risque de déteindre sur toute la bande sahélo-saharienne si les mesures idoines ne sont pas prises dès maintenant.

« C’est donc notre devoir de venir aider les frères maliens pour que nous puissions éradiquer complètement les narcotrafiquants, les terroristes de cette zone », a-t-il dit.

Une vingtaine de soldats tchadiens ont été récemment tués dans le nord du Mali alors qu’ils combattaient contre les djihadistes qui ont également perdu une centaine des leurs.

Quelque 2000 soldats tchadiens son engagés dans la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) aux côtés de l’armée malienne et de l’opération française Serval.

Le 42ème sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO s’ouvre mercredi à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne.

Il sera consacré aux crises dans la sous-région, notamment au Mali, en Guinée Bissau, ainsi qu’au fonctionnement de l’organisation.


Commentaires sur facebook