Tchad : des consommateurs boycottent la téléphonie mobile ce 15 mars – Agence Ecofin

L’Association pour la défense des droits des consommateurs (ADC) en collaboration avec les membres du Réseau de la société civile africaine pour la société de l’information (ACSIS-Tchad) organise ce 15 mars 2013 une journée de boycott de la téléphonie mobile.

Dénommée « une journée sans téléphonie mobile », la manifestation reflète leur ras-le-bol face à toutes les taxes instituées par les compagnies de téléphonie mobile. En effet, après le prélèvement d’une taxe quotidienne de 10 FCfa et celle d’un (1) FCfa pour l’environnement, les opérateurs ont ajouté une nouvelle taxe d’un (1) FCfa par appel téléphonique émis, au profit du Fonds pour le développement du sport et l’imposition du droit de timbre fiscal de 1000 FCfa pour chaque achat de carte SIM prépayée.

À travers la « journée sans téléphonie mobile », l’ADC voudrait que lesconsommateurs tchadiens expriment leur désapprobation face à la mauvaise qualité de service offerte aux clients par les opérateurs de la téléphonie mobile. Pour l’Association, la réussite de cette manifestation pourrait forcer les opérateurs, le régulateur et le gouvernement à changer de comportement.

Cependant, il faudrait rappeler que le prélèvement d’un (1) FCfa sur tous les appels émis ne dépend pas des sociétés de téléphonie mobile. En effet, elles obéissent à l’arrêté N° 81/PR/PM/MJS/SG/2013, portant mécanisme de prélèvement des recettes du Fonds national de développement du sport. Son article premier précise que les recettes pour son fonctionnement proviennent de la subvention de l’Etat et de cette taxe appliquée à tous les opérateurs téléphoniques installés sur le territoire national.

(Agence Ecofin)


Commentaires sur facebook