Des soldats du Tchad et du Niger avec le Nigeria contre Boko Haram – 20min

Des soldats tchadiens et nigériens ont participé à l’attaque menée la semaine dernière par l’armée nigériane contre des combattants islamistes de la secte Boko Haram dans la ville nigériane de Baga, sur les rives du lac Tchad, a-t-on appris mardi de source autorisée à Abuja.

Le porte-parole des forces de défense nigérianes, le général Chris Olukolade, a dit par téléphone à Reuters que les éléments engagés contre les islamistes appartenaient à une «force multinationale» comprenant aussi des soldats tchadiens et nigériens qui opère depuis dix ans à la frontière. Le lac Tchad est bordé par quatre pays – Tchad, Nigeria, Niger et Cameroun. Au total, une force d’une centaine de soldats a été mobilisée pour mener cette attaque contre les islamistes, à la suite d’informations recueillies par les services de renseignement.

Des responsables nigériens et tchadiens ont confirmé que des militaires de leurs pays avaient participé à l’opération. Les islamistes armés de fusils-mitrailleurs, de lance-roquettes et de bombes artisanales ont opposé une farouche résistance. Plusieurs militants de Boko Haram mais aussi des civils ont péri dans les combats. L’armée nigériane a saisi des armes. Un responsable local a parlé de 187 morts, bilan qui n’a pas été confirmé officiellement.


Commentaires sur facebook

3 Commentaires

  1. Mai Kaltoumaye

    Contrairement à ce que vous distes, ce sont des elements de KLM (Kanem-Bornu Liberation Movement) qui ont infligé de lourdes pertes aux armées d’occupation. Ensuite, nous avons effectué un repli tachtique pour minimiser la perte de vie de nos citoyens. Une fois encore, nous demandons à tous les jeunes du Kanem-Bornmou pour liberer notre pays de plus de 100 ans d’occupation.

    Commandant Mai Kaltoumaye
    – Maiduguri (Federal Republic of Kanem-Bornu): Dignity or Death