Massacre au sein de l’armée

C’est pratiquement un massacre des militaires qu’il y eu lieu ce matin du 1er Mai dans la périphérie de N’Djamena. En effet les renseignements militaires ont voulu mettre aux arrêts certains éléments du Groupement N°4, considérés réfractaires et sympathisants aux rebelles de l’Est. Informés d’avance de l’arrivée des éléments de B2,lesdits éléments ont refusé de se laisser arrêter. 5 éléments de la DGSSIE ont été tués et plusieurs blessés dont une dizaine, graves. Les autres ont tous été massacrés. Le Gouvernement pour camoufler son crime, parle honteusement d’un coup d’État,or il n’en est absolument rien.


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. sao

    A force de pleurer, nos mamans n’ont plus des larmes.
    A quand la fin de cette misere de la population tchadienne! La vie est tres courte, l’esperance de vie du tchadien n’a jamais atteint le seuil de 70 ans (oops, je veus dire 35 ans), yet on contunie a s’entretuer pour des interets egoistes des politiciens. Sous le falacieux pretexte des coups d’etat, ce pouvoir continue a arreter et eliminer physiquement toute personne qui ose dire assez c’est assez. De toute facon, nous allons tous vivre et laisser mourir…A chacun son temps.