TCHAD: COMMUNIQUÉ DE PRESSE RÉPRESSION AU TCHAD. Appel à manifester du CNCD

L’Opposition Tchadienne de l’extérieur, la Société Civile, les amis du Tchad
Appellent à un Rassemblement citoyen Samedi 18 MAI 2013
DE 13H A 18H
Au Parvis des Droits de l’Homme (Place du Trocadéro, Paris).
Chasse aux opposants – Traque des journalistes et blogueurs – Arrestations arbitraires – Assassinats.
Depuis le 1er mai, date à laquelle le gouvernement tchadien a annoncé avoir déjoué un énième complot visant à déstabiliser le pouvoir du Général Président Sultan Idriss Deby Itno, les Tchadiens vivent au rythme des arrestations arbitraires.
Sur la liste des personnes traquées ou embastillées pour des raisons aussi invraisemblables les unes que les autres, figurent des députés, des journalistes, des blogueurs, des syndicalistes, des intellectuels, des militaires et des acteurs de la société civile.
Au Tchad, les conspirations ourdies contre le régime sont légion et sont une méthode soigneusement élaborée par les autorités dans leur « régulation » des contestations socio-politiques.
L’opposition tchadienne en France, à l’instar des organisations internationales des droits de l’homme et des associations citoyennes, dénonce cette pratique sulfureuse, prétexte à la purge d’opposants et autres indésirables du pouvoir que sont particulièrement les journalistes indépendants. En s’acharnant contre la liberté de la presse, contre les élus et en mettant au pas la justice, le régime tchadien entend ne rien céder de sa main mise sur le pays et continuer à lediriger d’une main de fer comme depuis 22 ans.
L’opposition tchadienne de l’extérieur et les amis du Tchad,
  •   Appellent à la relaxe pure et simple des personnes incarcérées et au respect de leurs droits, notamment celui de bénéficier d’une justice
    impartiale ;
  •   Attendent des autorités françaises et de l’Union Européenne une
    condamnation ferme, accompagnée de mesures restrictives à l’encontre de N’Djamena.
    Ils déplorent la mollesse des propos du président François Hollande face à cette répression.
    L’intervention de l’armée tchadienne au Mali, ne saurait en aucun cas être un blanc-seing accordé au président tchadien qui jouit d’une indulgence outrageante de la communauté internationale ;

    Fait à Paris le 16/05/2013

    La délégation à la communication et à l’information du CNCD
    ASSILECK HALATA Mahamat


    Contacts CNCD : Coordination : Annette 06 13 69 26 83 /Acheikh 06 46 32 04 67- Communication: Mahamat 06 95 66 96 04- Mobilisation: Mode 06 21 79 82 50 /Abdallah 06 52 92 27 78  Rapporteur Abakar 06 16 06 87 57

Commentaires sur facebook