Impunité à haut Déby – Le Canard enchainé

Auréolé de sa campagne malienne au coté de la France, le Président tchadien, Idriss Déby, a fêté sa victoire à sa manière. A savoir une grande rafle d’élus – dont un de la majorité, Routouang Yoma Golom, et l’opposant Gali Ngotté Gatta – et de journalistes, parmi lesquels Eric Topona de Radio Tchad. Il a aussi envoyé la police au domicile du leader de l’opposition, Saleh Kebzabo en voyage en Afrique du Sud. Motif de ce zèle : « une très grande conspiration », affirme Deby, contre son régime.

La France – qui, selon « le Monde » (12/5), envisage d’inviter les troupes tchadiennes au défilé du 14 juillet – ne fait pour l’instant état que d’une timide « préoccupation » au sujet de son allié. Typiquement le genre de froncement de sourcils qui terrorise les démocrates africains.
Le Canard enchainé (15 mai 2013)


Commentaires sur facebook

1 commentaire

  1. Akhbach

    LA MALEDICTION QUI FRAPPE LA FRANCE DEPUIS 25 ANS, FAISANT D’ELLE UN VERITABLE PAYS DU TIERS-MONDE CAR DEPENDANTE TOTALEMENT DES RESSOURCES NATURELLES AFRICAINES… N’EST PAS PRETE DE S’ARRETER. A PREUVE, SES CLOWNS DU POUVOIR COMME SARKOZY ET HOLLANDE (MORT DE RIRE). CETTE AGITATION FRANCO-DEBYENNE QUI FAIT HURLER DE RIRE EN COULISSES, MONTRE L’ECHEC FRANCO-DEBYEN AU MALI.