Sénégal: Hissène Habré présenté à la commission d’instruction ce mardi – Rfi

L’ancien président tchadien Hissène Habré a passé sa deuxième nuit en garde à vue après son arrestation dimanche à Dakar, où il est réfugié depuis 22 ans. Hissène Habré sera présenté ce mardi à la commission d’instruction, a annoncé Mbacké Fall, le procureur général auprès des Chambres africaines extraordinaires.

Arrêté ce dimanche à Dakar, Hissène Habré a passé sa deuxième nuit en garde à vue. L’ancien président tchadien sera présenté ce mardi à la commission d’instruction. C’est Mbacké Fall, le procureur général des Chambres africaines extraordinaires (le tribunal spécial créé pour juger Hissène Habré et ses co-inculpés) qui l’a annoncé lors d’une conférence de presse.

Le procureur général a indiqué qu’Hissène Habré était poursuivi pour “crimes contre l’humanité, crimes de guerre et aussi pour tortures“ : « Nous avons considéré comme premier présumé responsable Hissène Habré car c’est lui qui a dirigé la répression, qui l’a systématisé en créant un organe. Nous avons des témoignages qui concordent, des témoignages venant des victimes mais aussi du système Habré ».

Demande de mise en détention préventive

Le procureur général a donc terminé son enquête préliminaire. Il va présenter ce mardi à la commission d’instruction son réquisitoire introductif et demander la mise en détention préventive de l’ancien président tchadien. « Nous voulons éviter que ses anciens réseaux puissent être activés, a indiqué le procureur général, non seulement pour les troubles graves portés à l’ordre public national mais aussi pour sa sécurité et pour une bonne sérénité de la procédure ». Et selon le procureur, les poursuites ne s’arrêtent pas à Hissène Habré. Cinq autres anciens tortionnaires présumés tchadiens sont également poursuivis.


Commentaires sur facebook