Recrutement massif des enfants soldats – Deby fait-il un bras d’honneur aux NU ?

Sinon comment comprendre qu’au moment précis où ces dernières font des investigations pour savoir si l’armée tchadienne utilise des enfants, que Deby choisi pour envoyer plusieurs délégations dans le BET en vue d’un nouveau recrutement à grande échelle. Selon plusieurs sources, l’armée tchadienne est en panne d’éléments, càd des hommes de rang. Le peu qui existe est déployé à l’extérieur du Tchad, ceux qui sont restés au Tchad sont composés uniquement des généraux, donc il faut les hommes de rang. Il y a eu un premier recrutement de 10.000 éléments  en 2012-2013 ; une formation accélérée fut effectuée au Centre d’Instruction (CI) de Moussoro. Mais Deby et ses acolytes se sont rendus compte tardivement qu’aucun élément du BET ne fait parti des recrus ; alors il est décidé de leur octroyer un forfait de 15.000FCFA, sans aucune forme d’augmentation, jusqu’à ce que le concerné quitte volontairement, parce qu’on ne peut satisfaire ses besoins aujourd’hui au Tchad avec un tel montant. C’est une tactique destinée à nettoyer l’écurie pour faire place nette aux ressortissants du BET. Après 6 à 7 mois, comme prévu, la plupart des  recrus ont  vidé la place et Deby de se précipiter pour les remplacer par des éléments du BET.

La 1ère mission dirigée par le Gal Abdoulaye Ali Koura, Commandant du Groupement Blindé de la GDCEE a pour zone de recrutement l’Ennedi Est. Avec 200 millions de CFA par mois des frais de mission, la délégation est chargée de recruter uniquement des Béri Bilia et en particulier ceux qui sont originaires de Bao et des Mourdia, uniquement.

La seconde mission dirigée  par le Gal Hoummo Shah, ComZone adjoint de Fada a pour champ d’action l’Ennedi Ouest. Avec le même montant des frais de mission, elle est chargée de recruter uniquement des goranes, surtout pas des Béris originaires de cette zone.

La 3ème et dernière mission, dirigée par le Gal Saleh Konné, ComZone d’Abéché a pour champ d’action le Borkou et le Tibesti.

Selon les instructions d’IDI, les 3 missions doivent réunir un minimum de 15.000 personnes. Pour contourner la curiosité des ONG, ADH et NU, des centres d’instruction  seront spécialement créés dans l’Ennedi Est et dans le Tibesti. Le salaire initial mensuel de ces nouveaux recrus serait de 150.000CFA.

Le Soldat opprimé

           


Commentaires sur facebook

4 Commentaires

  1. gorane

    EN FAIT TU AS AJOUTE UN ZERRO A 15 000 FCFA POUR FAIRE 150 000 FCFA COMME LES FONT LE KREDAS DE KANEM POUR ESCROQUER DEBY DANS LE BON DE COMMENDE. MDR MOSSORO OU AMJARASSE??????

  2. désole  c est genre publication  qu est ce que mot gorane ou kreda  vienentt chercher ici . mes chers amis si vous n avez rien a dire restent tranquille. soyez responsables ce que vous dites . Je ne sais pas celui qui a ecrit  il sait lire et ecrire .Nous ne voulons plus des histoires dans ce pays qui a deja assez souffert

  3. L armée tchadienne est brave parce qu il a aidé le Mali à temps ce qu aucun pays africain n est arrivé à faire