Le dictateur Idriss Déby soutenu par le « chef de guerre » Hollande organise la répression au Tchad

 

« En voyant (le dictateur, ndlr) Idriss Déby reçu à l’Élysée en décembre, en le voyant assis à la droite de François Hollande en juin lorsque ce dernier a reçu le prix Houphouët-Boigny, en comprenant que l’armée tchadienne va défiler à Paris le 14 juillet, les Tchadiens de la rue se disent qu’il est soutenu par la France, donc qu’il est intouchable. »( La Croix 12 juillet 2013 Un vent répressif s’abat sur le Tchad.)

 

JPEG - 10.5 ko
© (DR)

Le dictateur Idriss Déby Itno a été porté au pouvoir par les militaires et les services français en 1990. « Le 2 décembre 1990, avec l’appui de la France, il chasse du pouvoir son ancien compagnon d’armes Hissène Habré après une période de lutte armée menée à partir du Soudan et le remplace le 4 décembre avec le titre de président du Conseil d’État. Il est ensuite désigné président de la République du Tchad le 28 février 1991 après l’adoption de la Charte nationale. » (Wikipedia). Rappelons que si Hissène Habré est accusé de crimes contre l’humanité et de tortures au Tchad, son bras droit de l’époque n’était autre qu’Idriss Déby (Afriquinfos Il n’y a pas Crimes contre l’humanités si Idriss deby Itno n’était aux commandes du systeme Hissene Habré DDS/ANS – ECOUTER). On comprend mieux l’empressement du dictateur tchadien à financer le procès et à s’y présenter comme partie civile.
Ce soutien indéféctible de l’Etat français au dictateur sanguinaire Idriss Déby ne s’est jamais démenti depuis plus de 20 ans. Mis à mal en 2008 par une rébellion, il a été maintenu au pouvoir grâce à une intervention militaire française sous Sarkozy II.

 

© (DR)

Il en a profité pour éliminer, avec la bienveillance française, l’opposant démocratique le plus important du pays : Ibni Oumar Mahamat Saleh.

A son tour le « chef de guerre » Hollande l’a pris sous son aile protectrice montrant ainsi une conception très sélective des droits de l’homme. A côté d’Idriss Déby, Bachar el-Assad passerait pour une vierge effarouchée. Mais en Afrique, dans le pré-carré français, Hollande comme ses prédécesseurs conjugue le cynisme de la real-politik à l’horreur des pratiques néocoloniales françaises en Afrique.
Ainsi le président de la République française s’affiche ouvertement avec son protégé au plus haut niveau : à l’ELysée, à l’Unesco lors de la remise de son prix pour la paix au Mali…
C’est donc logiquement que les troupes du kleptocrate françafricain défileront sur les Champs-Elysées lors de la fête nationale du 14 juillet. C’est dire la conception racialiste des droits de l’homme en vigueur à l’Elysée et plus généralement ailleurs en France lorsqu’il s’agit de l’Afrique…Pourtant comme le souligne l’article de La Croix, les crimes de Déby n’en finissent pas. Profitant du regain de protection française, le dictateur a décidé de réprimer l’opposition politique et les médias dans son pays.

AGORAVOX


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. nouhou mbera

    INFO une loi vienne d’être promulguée par le DG de la douane du Tchad pour outrance a la douane. livré a FM liberté .
    il ne faut pas regarder le douanier avec le yeux rouge : passible d’une amande de cinq cent mille francs foi autant de regard si c’est deux fois un millions, trois fois trois millions alors malheur a vous si avez la conjonctivite.
    pour ce fait trois personnes ont subit la sang tance car ils avaient regardés a plusieurs fois les douaniers en exercice de leurs fonction avec les yeux rouge et ont méritaient penne capital sur champs donc une mère et jeune. la cène c’est passé a ding gageli la suit………….

  2. al mahdi sadick

    when we’ll get our freedom???????????????????????????????????????????????
     chadians should think about it.