Les Brèves de N’Djamena- Le Tchad est candidat à la BAD

 Est ce que cette fois ci on aura un tchadien à la tête d’une grande institution internationale ? Ce n’est pas évident. Le Tchad de Deby a une piètre idée de ce que c’est présenter une candidature à un poste international : d’abord et toujours à la dernière minute et dans l’improvisation, puis une campagne au rabais ou pas du tout de campagne et enfin, souvent des candidats qui n’ont pas le profil requis. Selon les confidences murmurées dans les rencontres internationales, en sus de ce qui vient d’être dit, le grand handicap des tchadiens à l’heure actuelle c’est l’image du Tchad et plus particulièrement celle de son Président. Le Tchad a raté l’OCI, le Conseil de sécurité et la Minusma, etc. Un individu comme Moussa Faki a certainement des capacités et le profil requis pour diriger une institution comme l’OCI, s’il a été recalé c’est tout simplement il est le Ministre de Deby et son porte parole et son porte image à l’extérieur du Tchad. Il en est de même pour le Conseil de Sécurité.  A New York, au siège des Nations Unies, une blague circule, probablement pour tempérer les réactions épidermiques d’IDI et pour continuer à utiliser ses services : à la tête des forces des NU au Mali, ce n’est pas le Tchad qui a échoué mais c’est plutôt le candidat présenté qui a échoué. Lors de l’interview, on aurait posé la question suivante au candidat tchadien : « Que pensez de vous de la situation au Proche Orient? » La réponse : « le Proche  Orient, en tant pays… » Le reste est connu.

            3 anciens Ministres des Finances dont Abbas Tolli, le neveu d’IDI, toujours candidat à tout poste international, seraient sur le départ pour le prestigieux poste du Président de la Banque Africaine de Développement (BAD). On rappelle que la BAD a été créée à Fort Lamy.    Bonne chance aux candidats tchadiens.

B F


Commentaires sur facebook

3 Commentaires

  1. Edgar Mbolkoum

    Bonjour, OK pour la candidature du Tchad mais pourquoi pas l’actuell SG de la présidence qui était vi-ce président déjà de la BAD lorsqu’il a été rappelé? En plus, il a été ministre du Plan qui est le ministère de tutelle de la BAD. Je n’ai rien Mr Tolli mais il est une fabrication du régime sans réelle carrure requis pour un tel poste. Comme les décisions de IDI ne se discutent pas, s’il l’a déjà proposé, nous lui souhaitons bonne chance et la suite nous dira qui a raison. Saluts.

    Edgar Mbolkoum
    embolkoum@yahoo.fr

  2. DJIMADOUM

    Bonjour,

    Moi je pense que nous pouvons avoir de réelles chances de gagner si des candidatures sérieuses sont présentées. Je citerai l’actuel SG de la Présidence qui rappelons le, a été déjà vice Président de cette même institution. Le Background politique qui lui faisait défaut a été depuis lors comblé par les différents postes qu’il a occupé et qu’il occupe actuellement. Un autre candidat échouera lamentablement et nous couvrira une fois de plus de honte.

  3. L’actuel Secrétaire général à la présidence était vice président à la BAD.Moussa Pierre un autre Tchadien était également vice président à la BAD. Comme d’habitude les AOF l’ont combattu et il a quitté pour ouvrir un cabinet en France.
    Il y a des Tchadiens capables d’occuper ce poste. Le seul problème, les autres sont top jaloux de nous. Regarder le cas Mahamat Saleh Haroun qui a tous les succès avec ses films en Europe. Face à des mauvais films, des navets à Ouagadougou ou à Tunis, il perd toujours.

    Francy Sosta