Les Brèves de N’djaména : Dernières heures de Mahamat Nour ?

Contrairement à la sérénité apparente, la tension est très vive entre Deby et Mahamat Nour. Deby qui cherche à garder à tout prix le soutien du Guide, veut une solution « soft », c’est-à-dire sans toucher ni à la personne, ni à la fonction de Mahamat Nour, il faut désarmer et brasser ses éléments.

Par contre les faucons qui l’entourent sont convaincus que Mahamat Nour prépare « quelque chose ». Selon eux, le refus obstiné de Mahamat de brasser ses éléments, ses relations de plus en plus ouvertes avec le DG de l’ANS, surtout sa nouvelle trouvaille de lien de parenté avec la famille Haggar, etc., tout cela n’est pas innocent. Alors ces mêmes faucons, composés essentiellement des militaires dont des proches de ceux qui ont péri lors des différents combats avec l’ex FUC, ont bâti une stratégie pour faire de Mahamat Nour une petite bouchée en un temps record. En effet, Mahamat Nour n’a qu’au grand maximum une trentaine des véhicules à N’djaména repartis entre Farcha, le domicile du CEMGA aux environs de l’ancienne Présidence et en ville dans quelques habitations. Le gros de ses éléments se trouve à Guéréda et Goz-beïda, fortement encadrés ou encerclés par l’ANT, sans aucune possibilité de secourir leur Chef en cas de pépin. Mahamat Nour est très conscient de la situation et il en a informé le Guide. Selon un chef militaire de Deby, « Mahamat Nour n‘a aucun choix, soit il désarme ses éléments et les met à la disposition de l’ANT, soit on les désarme et il payera de ce qu’il a fait».Si d’ici peu, une solution n’est pas trouvée par l’entremise du guide, ça risque de chauffer, Alors, habitants de N’djaména, faites très attention et faites vite des provisions !

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook