Pourquoi Deby s’acharne contre le Député Saleh Macky (reactualisé)?

Pourquoi Deby s’acharne-t-il de manière éhontée contre le Député Saleh Macky ? Il est établi que le député Macky paie pour son entêtement  de vouloir émerger en tant que leader politique nordiste indépendant, or le nord constitue une entité monolithique  réservée exclusivement aux desiderata du régime. C’était une concession accordée par le parrain gaulois depuis 1990 : lâcher le leste au sud pour un pseudo démocratie à vitesse limitée permettant aux sudistes de faire entendre des voix inaudibles  à travers des syndicats et des différentes associations de la société civile pour bien étouffer davantage toute d’indépendance d’esprit au  nord. Tous ceux qui ont enfreint à cette règle ont payé soit de leur vie, soit opté pour l’exil politique ou la lutte armée.

Alors quelle mouche a donc piqué le député pour prétendre à bousculer l’ordre établi, lui qui connaît bien dans les moindres détails les coulisses visibles et invisibles du palais pour avoir été -souvent  d’ailleurs- le principal cerveau de toutes les manigances du système ? Aujourd’hui il est de notoriété publique  que le pseudo coup d’état fabriqué de toutes pièces par Deby et ses sbires a été un fiasco  personnel  pour le dictateur et de son système. Contrairement à ses attentes, le monde  politique international  l’évite. A contrario il est devenu infréquentable. Il s’est rendu compte avec son Ministre de la justice  de leur gaffe et ont fait marche arrière en libérant tous les concernés par cette sombre affaire, sauf le député Saleh Macky, qui croupit toujours pratiquement seul en prison. Alors pour quelles raisons ?

 Selon plusieurs sources c’est sur instruction expresse du despote que le député a été arrêté et est maintenu en prison contre toutes les règles en la matière. Selon les mêmes sources deux éléments ont provoqué le courroux du sultan contre Saleh Macky :

 1 – Il est notoirement connu que Deby ne veut en  aucune manière l’émergence d’une autre formation  politique  que celle du MPS dans le nord et plus particulièrement dans le Ouaddaï géographique et dans le Batha , sans parler de son B.E.T. Pour faire respecter cette donne fondamentale  de sa stratégie géopolitique, le dictateur emploie deux méthodes tranchantes : l’assassinat et la vassalisation. Or Mr Saleh Macky  a voulu briser le tabou en cultivant la différence.

 La goutte qui a fait déborder le vase est la dernière élection législative. Saleh Macky, las d’être toujours la victime des magouilles et tricheries du MPS dans le Chari Baguirmi, avait  jeté son dévolu sur le Batha où il aurait raflé tous les sièges. C’est au niveau de la CENI « qu’il y a eu rectificatif » en lui enlevant tous les autres siège à l’exception du sien. Dès lors Deby aurait vu l’arrivée d’un second Ibni Oumar, et pas dans n’importe quelle région mais dans le fief historique et mythique des arabes, or ne dit-on pas que le Batha est le berceau ancestral des arabes  et que toutes les tribus se trouvant dans d’autres contrées tchadiennes ne sont que le résultat des migrations saisonnières qui ont fini par les fixer ?  Justement le député Macky vient de confirmer cette tendance, sinon comment expliquer  que Mr Saleh Macky( Mahamat Saleh pour les intimes), l’enfant de Chari-Baguirmi par excellence  connu pour son « lamyfortanisme » acerbe  par sa culture, par son mode de vie et qui a cultivé cet état d’esprit  avec d’autres en formant un trio appelé par les mauvaises langues « les balabiles » et jouant à fond au début des années 2000 pour le régime , ce Saleh puisse se parachuter du Chari-Baguirmi au Batha  comme une lettre à la poste sans que les démons habituels du tribalisme, du clanisme et du régionalisme crient au loup? Cela s’appelle en d’autres termes le réveil du panarabisme à  la tchadienne, ce dont tout le monde a peur à commencer par Mr Deby. C’est une provocation manifeste à l’endroit de ce dernier.

 2 –  Au cours d’un débat télévisé avec d’autres collègues députés, Saleh Macky aurait fait «une sortie malencontreuse» contre la SOGEC, société des Deby dirigée par son neveu Abdramane Hassane M. Itno, « Bedey.» C’est un lèse majesté qui ne se tolère pas. Pour l’histoire, c’est à SOGEC  (c’est à dire à lui même) que Deby a donné gratuit la confection des passeports, des cartes d’identités, permis de conduire, carte grise, etc.

3 – Les membres de la CPDC (Macky, Kebzabo et Salibou), ont été reçu en audience à l’Élysée. Au cours de cette audience, Macky a reçu un traitement spécial et aurait également donné aux français des informations sensibles. A leur retour à N’Djamena un des membres de la délégation est allé conté toute l’histoire à Deby.

 

 

Correspondance Particulière (N’Djamena)


Commentaires sur facebook