Grèves des « Clandos »

Bras de fer entre les « clandos », les taxi motos et le Ministère de la sécurité. Le Gouvernement, atteint de la psychose d’une éventuelle attaque de Boko Haram, a interdit par circulaire ministériel, la circulation des « clandos » à partir de minuit, ce dont les concernés contestent énergiquement.


Commentaires sur facebook