Les Brèves de N’djaména: Un parfum permanent de scandale dans les coulisses du pouvoir.

Les pillages systématiques des ressources du pays, le détournement des fonds publics et la spoliation des citoyens de leurs biens est une propriété réservée strictement au clan; toute autre personne qui ose s’adonner à ces activités sera non seulement sévèrement punie mais on criera au scandale, et la personne concernée sera arrêtée sans aucun soucis de présomption d’innocence et humiliée, ensuite il reviendra occuper son ancien poste comme si rien ne s’est produit. C’est ce qui se passe depuis quelques semaines au sommet de l’Etat; en effet on susurre dans les hautes sphères de l’Etat qu’il aurait eu un détournement des fonds publics de grande nature; or pour une fois les incriminés ne sont pas du clan, il s’agirait selon les sources des services sécurités des cadres du centre et surtout du sud.

Après la découverte du pot aux roses, on aurait procédé à l’arrestation de 3 tandis que les deux autres complices ont enjambé le Chari. Selon les mêmes sources le gardien des cimetières, quant à lui, a préféré s’éclipser en attendant que les cendres couvent –ne serait-ce que momentanément les braises. Le scandale ayant été découvert pendant l’escapade du dictateur à la bourgade de 3 ânes, les sbires du régime dans leur zèle auraient torturé les 3 cadres. Mais en réalité, selon les mêmes sources, les détournements à grandes échelles se passeraient au niveau de la distribution des marchés surfacturés et le plus souvent des marchés fictifs. Ces opérations sont dirigées directement par le TPG – beau fils et un certain Djougoune Ahmed Cherfadine, multimilliardaire, fondé du pouvoir et proche d’IDI. La manipulation est simple : les deux s’entendent pour effectuer des faux approvisionnements, et confectionnent un marché fictif. Le plus étonnant est l’attitude du Ministre des finances qui signent les yeux fermés ces marchés fictifs alors qu’il sait très bien qu’il manque des liquidités au niveau du trésor public et que c’est d’ailleurs avec beaucoup des difficultés et gymnastiques qu’il a fait payer les salaire du mois d’aout. Plus étonnant est aussi la nomination d’un manipulateur hors paire au niveau de la Direction Générale du trésor. C’est un individu bien connu de la maison, un faussaire né. Il est actuellement sur un projet de manipulations hasardeuses et louches au niveau du système informatique qui gère le budget de l’Etat. On se demande pourquoi le Ministre des finances a fait venir cet individu et pourquoi il le laisse faire.

Mahamat Saleh dit Figneré, un vétéran du Ministère des fiances et DG du trésor, a fait un rapport circonstancié sur les manips frauduleuses qui se passent au trésor public et le mécanisme par lequel les deux compères amassent des fortunes colossales. Le Ministre aurait conseillé fraternellement à Figneré de « dégager du chemin des intouchables ; » et deux semaines plus tard, Figneré a été purement et simplement viré de son poste de DG.

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

2 Commentaires

  1. Ibrahim Ahabbo

    Quoi de surprenant? On dance selon la cadence et hurle avec les loups…ainsi va le
    Message à mon frangin!

    Tchad! Oh pauvre Tchad mon pays. On y voit de toutes les couleurs et vit aussi avec. Laissez mon cousin « père Benoit » le jongleur de tout le temps faire ce qu´il peut. Les circonstances te sont favorables. Alors pas de scrupule comme d´habitude. Pioches! Charges pleinement tes batteries. Une fois au garage les réserves te seront utiles co co ri co… La soif matinale n´est qu´un souvenir, l´avenir n´est qu´illusion donc seul le présent compte n´est-ce pas la dévise?

    Très fraternellement:  » tu n´es pas sans savoir que Merkel est reélue chancelière mais moi je m´enfous »!

    Le lamyfortain Abramzy