ARCHE DE ZOE: Eric Breteau menace de se suicider – Nouvel Observateur

« Ou je sors, ou la vie ne vaut pas le coup d’être vécue« , a affirmé le président de l’association à son ex-épouse à la prison de Fresnes, à une semaine de sa comparution devant le juge.

Le président de l’Arche de Zoé, Eric Breteau, a affirmé à son ex-épouse venue lui rendre visite à la prison de Fresnes que « la vie ne vaut pas le coup d’être vécue » si la peine de huit ans de travaux forcés à laquelle il a été condamné, qui doit être transformée juridiquement, devait l’être en peine de prison ferme, affirme Le Figaro, lundi 7 janvier.
« Ou je sors, ou la vie ne vaut pas le coup d’être vécue », a-t-il indiqué samedi à une semaine de son audience devant le tribunal correctionnel de Créteil qui doit statuer sur son sort et celui des cinq humanitaires également condamnés au Tchad.

« Il pleure« 

« Il ne comprend pas qu’on ait laissé faire des dictateurs, souligne Agnès Breteau dans Le Figaro. Il pleure à chaque fois qu’il évoque les gosses parqués là-bas. » Le quotidien indique également qu' »Agnès Breteau et Christine Péligat, la femme du logisticien de l’association, ont rédigé un communiqué inspiré de leurs derniers échanges avec Éric Breteau, qui dénonce ‘la grande mascarade’ tchadienne et le ‘procès bidon’ des membres de L’Arche de Zoé« .


Commentaires sur facebook