Kadhafi préoccupé par la crise entre le Tchad et le Soudan – Panapress

Le secrétaire général de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) Mohamed Al-Madani Al-Azhari, a déclaré qu’il a informé le président tchadien Idriss Déby, au cours de l’audience que ce dernier lui avait accordée mardi soir à N’Djamena, des profondes préoccupations du guide libyen Mouammar Kadhafi à l’égard de la situation de crise entre le Tchad et le Soudan, tous deux membres de la CEN-SAD.

M. Al-Azhari a ajouté dans une déclaration à la presse, reprise par le bureau d’information du secrétariat de la CEN-SAD, que le président tchadien a au cours de cette audience, réitéré sa confiance totale au leader libyen et qu’il appelle à sa médiation pour mettre fin aux relations tendues entre N’Djamena et Khartoum.

La situation délétère entre le Tchad et le Soudan exige, selon lui, le déploiement des efforts des deux parties, ainsi que de la part de la Libye, « afin que soient respectés les engagements et les chartes signés ».

Le secrétariat général de la CEN-SAD a déjà, rappelle-t-on, reçu deux mémorandums urgents du Tchad et du Soudan relatifs à la gravité de la situation sur les frontières soudano-tchadiennes.

Les deux pays ont aussi demandé au secrétariat de les transmettre au guide Mouammar Kadhafi, président en exercice de ce regroupement régional.

Le leader libyen qui avait conduit par le passé plusieurs médiations pour la normalisation des relations entre ces deux pays a, à ce propos, dépêché le secrétaire général de la CEN-SAD Mohamed en mission urgente à N’Djamena et à Khartoum, pour s’enquérir directement de la situation et empêcher toute explosion de la situation, dont les observateurs estiment que les conséquences seraient catastrophiques sur la région.

Des avions tchadiens ont bombardé dimanche et lundi derniers la localité El-Geneina, dans la province soudanaise du Darfour, à la frontière entre les deux pays, rappelle-t-on.

Des sources militaires tchadiennes avaient confirmé les opérations de bombardement et indiqué que ce sont « deux hélicoptères de type M117 et M124 et un autre avion de type Pilatus qui avaient effectué ce bombardement.

De leur côté, les forces armées soudanaises ont menacé, par le biais de leur porte-parole officiel, de répliquer à ces attaques.



Commentaires sur facebook