Mahamat Kaka, premier tortionnaire de Dr Tom Erdimi

KakaArrêté par les autorités égyptiennes à la demande de feu Idriss Deby, Docteur Tom Erdimi est le prisonnier personnel de Mahamat Kaka sous l’égide des services secrets français depuis le 20 Avril 2021. En effet, pour Kaka et ses acolytes français et tchadiens, l’intronisation définitive sera mise en mal par la liberté de Dr. Tom et surtout par son éventuelle arrivée au Tchad. D’où l’acharnement sur sa personne depuis la date susmentionnée.

Kaka et ses officines sont en train de rouler dans la farine sa famille, ses parents et autres amis du Dr qui se battent pour sa libération. L’actuel SGA du PCMT et l’ambassadeur du Tchad en Egypte ont rencontré Dr Tom à 3 mois d’intervalle après qu’à chaque fois Kaka ait donné son accord explicit. L’accès au Dr Erdimi est interdit sans l’autorisation personnelle de KaKa.

Deux ou trois simulacres d’audiences ont eu lieu en présence de l’avocat de sa famille. Le juge, qui gère le Dossier, a clairement signifié à Dr Erdimi et son avocat que l’Égypte ne lui reproche absolument rien. Donc aucune charge n’est retenue contre lui. Il est juste incarcéré à la demande des hautes autorités tchadiennes et ne sera libéré que par demande de celles-ci. Même les rendez-vous chez le juge sont fixés par Kaka pour simuler un procès et endormir les proches de Dr. Tom. Alors qu’en réalité, le dossier est complètement vide car la seule raison de sa arrestation et séquestration est purement politique.

Non seulement Dr Tom est emprisonné et gardé à l’isolation totale mais il est également soumis à la malnutrition et au déni des soins élémentaires L’objectif de Kaka et ses acolytes est de tuer Dr Tom à petit feu en lui privant nourriture et soins médicaux. Par conséquent, ce dernier temps, sa condition sanitaire s’est drastiquement aggravée.

MHT Kaka, ses collaborateurs et ses parrains sont les responsables de tout ce qui adviendra à Dr Tom. Qu’ils sachent que tôt ou tard ils répondront de leur acte criminel.

Mahamat Ahmat
N’djaména – Tchad


Commentaires sur facebook

Laisser une réponse