La France designée pour la "pré-planification" d’un déploiement de l’UE au Darfour – Xinhua

La France a été choisie comme  » autorité de planification » d’un éventuel déploiement d’une force militaire de l’Union européenne (UE) au Tchad et en Centrafrique, dans les provinces limitrophes du Darfour, a déclaré jeudi le ministère français de la Défense.

Le porte-parole du ministère Laurent Teisseire a dit à la presse que cette désignation conduit la France à « entamer les premiers scénarios de pré-planification » de cette opération visant à appuyer le déploiement d’une force de police de l’ONU dans ces régions.

Selon le porte-parole, cela suppose l’arrivée en France d’un certain nombre de cadres militaires étrangers. Le processus européen « se gère en phase avec les décisions de l’ONU« , a-t-il expliqué.

L’UE a décidé mercredi d’envoyer une force militaire au Tchad et en Centrafrique afin que la sécurité y soit assurée lorsqu’une force mixte ONU-UA (Union Africaine) se déploiera dans la province soudanaise du Darfour.

Les contours de la force européenne, dont le quartier général devrait être installé près de Paris, doivent encore être précisés, celle-ci ne pouvant être déployée avant une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Selon le porte-parole, cette force devrait être composée de 4 000 soldats au maximum et ne pas être sur place avant la mi- octobre. Elle doit non seulement soutenir la police de l’ONU, mais aussi assurer une mission d’aider les populations du Darfour déplacées à s’y réinstaller et de favoriser l’action humanitaire.

Selon l’ONU, au Tchad seul, il y a 236 000 réfugiés du Darfour et 173 000 déplacés tchadiens. La Centrafrique compte 10 000 réfugiés et plus de 200 000 déplacés dans le nord et le nord-est.


Commentaires sur facebook