L’Etat paye ses dettes intérieures sur budget ordinaire: Encore 4 milliards seront versés aux fournisseurs – Le Progrès N° 1959 du 12 mai 2006

det Bonne nouvelle pour les commerçants, fournisseurs de l’Etat. Après avoir touché près de 3 milliards Fcfa, il y a quelques jours, sur fonds Initiative Pays Pauvres Très Endettés (IPPTE), 4 autres milliards Fcfa leur seront versés dans les jours à venir, sur le budget ordinaire. Le lancement de l’opération est prévu dès aujourd’hui. Une liste d’une quarantaine de pages des bénéficiaires était prête pour l’affichage depuis hier, jeudi 11 mai 2006, dans l’après-midi. Cet argent sera versé, en priorité, aux fournisseurs de biens à l’Etat. Hier jeudi 11 mai 2006, la nouvelle a été annoncée aux commerçants par le directeur général du Trésor, M. Tahir Hamid Nguilin, en présence du directeur de la Dette, M. Aziz Mahamat Saleh, dans la salle de réunion du Trésor public.

Une commission concluante

Ces mesures de paiement des dettes par des listes affichées sont le résultat des travaux de la commission de recensement et de validation des arriérés intérieurs de l’Etat, créée en juillet 2005 et présidée par le directeur général du Trésor public, Tahir Hamid Nguilin. Cette commission a fait des descentes même dans les provinces pour recenser les dettes dues par l’Etat. Une autre équipe de la commission s’était rendue au Cameroun voisin pour s’enrichir de l’expérience de ce pays en la matière. La commission a pu, ainsi, recenser près de 35 milliards Fcfa de dettes intérieures appelées arriérés comptables de 1964 à 2004.

Cette année, il était prévu, dans le budget général de l’Etat, le payement de quelque 7 milliards Fcfa au titre de la dette intérieure. Comme le budget 2006 a été adopté pendant que le pays était en désaccord avec la Banque mondiale sur la révision de la loi 001 portant gestion des revenus pétroliers, la rubrique prévue pour la dette est bien modeste. Après le rétablissement des accords avec la Banque mondiale, il y a deux semaines, un collectif budgétaire doit être déposé au bureau de l’Assemblée nationale. Là, les responsables du Trésor public comptent mieux faire. Ils espèrent 3 autres milliards pour payer les dettes intérieures.

Problème de confiance

A la réunion du jeudi, les commerçants semblent globalement satisfaits par la méthode d’affichage des listes bénéficiaires. « On vous encourage à continuer avec cet élan», lance un fournisseur. Un autre pose le problème de la confiance entre les fournisseurs et l’Etat. Le directeur général du Trésor public, M. Tahir Hamid Nguilin, observe qu’il y a, parmi les fournisseurs, des gens dont le comportement n’est pas très correct. « Ce ne sont pas tous les fournisseurs qui sont de mauvaise foi. Dans toute société, il y a des brebis galeuses», répond un fournisseur. Pour ce dernier, l’Etat et les fournisseurs doivent rétablir des relations de confiance pour que chaque partie trouve son compte.

BJ.H.
Le Progrès N° 1959 du 12 mai 2006


Commentaires sur facebook