Les Brèves de N’djaména: Voyage de Deby aux USA, Pssschit!

Deby a annulé, pardon, reporté son déplacement aux USA. Malgré les colossales sommes dépensées en lobbying pour effectuer le voyage, malgré les agitations frénétiques du beau fils, le voyage est annulé. Sur toute la ligne, on n’a trouvé personne pour lui souhaiter la bienvenue aux USA.

Tout le monde répond aux abonnés absents. Il était prévu que seul le Directeur « Tchad et RCA » du Département d’Etat viendrait dire bonjour au Président à son hôtel. A la banque Mondiale, personne n’a souhaité le rencontrer et « d’ailleurs, on n’a rien à se dire », semblent dire les fonctionnaires de cette institution. A Houston, Exxon a convoqué depuis N’djaména, le Président d’Esso Tchad, pour accueillir, discuter et accompagner le Président. Alors tout cela a semblé tellement ridicule à Hinda, la seule qui a encore la tête sur les épaules, qu’elle aurait vivement conseillé son patron de reporter le voyage, même si elle a une folle envie de visiter les vendeurs indiens des métaux précieux de New York. Il est prévu qu’elle effectue seule le déplacement, mais plus tard. Et ajouter à tout cela, la date fatidique du 25 nov. 2007 s’approche à grands pas. Mais on espère vivement que Deby va reverser à la BEAC les 8 millions de dollars retirés en espèces le jeudi 22 novembre pour une semaine de séjour aux USA.

Accord de Tripoli : Pssschit ! Les délégations des rebelles et libyennes ont attendu vainement à Khartoum la délégation gouvernementale tchadienne pour entamer les négociations relatives à la mise en place des différentes dispositions de l’Accord. Mahamat Ismaël Chaibo avait apparu à la tête d’une délégation de l’ANS, mais il est vite reparti, convoyant certains menus fretins en vagabondage à Khartoum. Le 25 novembre est le dernier jour du cessez le feu et aussi le dernier jour du séjour des rebelles sur le territoire soudanais. Les autorités soudanaises auraient déjà demandé aux différents groupes de quitter leur territoire avant le 25 novembre à minuit. Faute d’un accord global, les rebelles vont rentrer au Tchad avec armes et bagages et gare à celui qui va tenter de les empêcher.

Deby /MJE : la réconciliation – Les efforts de Timan Deby ont porté leurs fruits. Deby et Dr Khalil se sont réconciliés ….par téléphone. Dr Khalil, prudent, ne pense pas faire un déplacement à N’djaména, mais par contre, ses émissaires font des déplacements incessants entre Bahaï et la Capitale. En effet, c’est à Bahaï que Dr Khalil établi son QG, au domicile de Timan Deby. Deby qui a refusé de donner suite à l’accord de Tripoli s’attend à des opérations des rebelles de l’Est, aussi se prépare-t-il à faire la guerre simultanément sur deux fronts, au Tchad et au Soudan par MJE interposé. Ainsi, il vient de remettre au Dr Khalil par l’intermédiaire du Commandant des Opérations de Tiné, 60 Toyota équipés des 12.7 et 30 Toyota de transport des troupes. Alors ne soyez pas étonnés dans les jours qui viennent d’attendre Moussa Doumgor, le doungourou national qui n’est jamais au courant de rien, déclarer, avec un air sérieux, que le Tchad est victime d’une attaque des mercenaires soudanais. Espérons aussi que notre doungourou tienne le coup d’ici là, il semble qu’il est au bout de ses nerfs.

Mais où est Mahamat Nour ? Le pauvre monsieur ne fait qu’avaler les couleuvres. Il ne fait que signer ce qu’on lui apporte. Du ministère de la défense, il ne contrôle plus rien. Terré comme pas possible, il rumine sa rancœur. Certains de ses compagnons l’ont simplement lâché, le gros de ses troupes a été éparpillé sur l’étendue du territoire, et d’autres sont repartis à la case départ, en rébellion! Alors on ne parade plus, ni à N’djaména, ni à Abéché et moins encore au Dar Tama. A N’djaména, son compagnon Ismaïl Chaibo n’est plus avec lui comme c’était le cas à une époque récente. Le chef lui a confié d’autres missions. Et celui-là n’a pas d’amis, il fonctionne à l’argent. Alors monsieur Mahamat Nour, il vous reste le retour dans les grottes, mais même là, c’est occupé par d’autres. Donc on vous conseille de vous rapprocher de Kascou, au moins lui, il vous apprend la leçon de la chèvre qui broute là où elle est attachée.

Après Mahamat Saleh Brahim, Timan Deby – Décidément Deby ne peut pas gouverner sans avoir un gourou à coté de lui. Longtemps ce fut Mahamat Saleh Brahim qui joua allégrement ce rôle. On l’appelait tantôt Vice Président, tantôt l’Oncle National. Il faisait le beau temps et la pluie dans l’administration civile et militaire durant une quinzaine d’années, jusqu’à sa chute en 2004. Aujourd’hui, apparemment, c’est Timan qui prend la place du Gl déchu/réhabilité. A la différence de Mahamat Saleh, Timan est tout : garde corps rapproché, conseillé et Chef du Protocole, son titre de sultan décrété, il l’a mis en parenthèse. Pire encore, pour être nommé à un poste « juteux » de responsabilité, il faut passer par lui. En nommant à un poste, il fixe en même temps le prix. « Je te nomme à ce poste, mais tu me rapportes telle somme ». Très proche de Hinda, car marié à sa sœur de seconde main, les deux sont des complices. Par leurs réseaux respectifs, ils identifient les postes « juteux », càd où on peut détourner des sommes importantes. Si le titulaire ne répond pas aux gouts du duo, on branche le Ministère de la démoralisation qui est au service entier du couple infernal. Selon une feuille de route établie par Hinda et Timan, ledit Ministère déstabilise l’occupant du poste en faisant une descente musclée assortie d’un rapport accablant. Et le tour est joué.

Beremadji Félix
N’djaména


Commentaires sur facebook